M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Avent 2021

Bethléem

990.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 3 semaines -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Par votre don, vous posez un geste qui pourrait sembler négligeable mais qui est porteur d'éternité ! Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, de la famille et de la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Archidiocèse de Chicago : Les paroissiens doivent présenter une « preuve de vaccination » pour ne pas porter de masque


Cardinal Blase Cupich, archevêque de Chicago.

Par Doug Mainwaring — Traduit par Campagne Québec-Vie – Photo : ABC7Chicago/YouTube

Chicago, Illinois, 26 mai 2021 (LifeSiteNews) – Le troisième plus grand diocèse des États-Unis a annoncé que les paroissiens peuvent retourner à la messe sans masque, mais seulement s’ils peuvent fournir une « preuve de vaccination ».

L’archidiocèse de Chicago, dirigé par le cardinal Blase Cupich, a publié vendredi une déclaration offrant deux options aux paroisses « compte tenu des annonces récentes des Centres de contrôle et de prévention des maladies, des départements de santé locaux et des responsables de l’État et de la Ville », assouplissant les restrictions du COVID-19.

L’option 1 pour les messes et les liturgies permet aux « personnes entièrement vaccinées de s’abstenir de porter des masques à condition qu’elles apportent une preuve de leur vaccination et que l’équipe d’accueil de la paroisse soit en mesure de valider le statut vaccinal des participants ».

« Le pasteur et l’équipe de direction sont priés de communiquer clairement à tous les paroissiens et aux participants inscrits le fait que les personnes vaccinées devraient apporter un document écrit attestant de leur vaccination complète pour le montrer à l’équipe d’accueil et d’hospitalité en entrant dans l’église », précise le message archidiocésain.

« Veuillez noter qu’une photo de la carte de vaccination sur le téléphone du paroissien suffira », ajoute le texte. Il n’est pas précisé si les paroissiens seront également obligés de montrer une pièce d’identité avec photo.

L’option 2 exige « des masques pour tous les participants aux messes et aux liturgies. Cette option est la meilleure si une paroisse ne dispose pas d’une équipe d’accueil suffisamment nombreuse et dévouée pour assumer la responsabilité supplémentaire de valider le statut vaccinal des participants ».

L'article continue ci-dessous...
×

Campagne de financement - Avent 2021

990.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 3 semaines -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

La deuxième option restera en vigueur jusqu’à ce que l’État atteigne la phase 5, « à laquelle il est prévu que tous les mandats de masques soient levés », selon la déclaration.

« Il est essentiel que le pasteur consulte l’équipe de réouverture covid-19 de sa paroisse et le conseil paroissial afin de recueillir des avis sur la décision et le processus à suivre », poursuit la directive. « L’inscription à la messe et aux liturgies doit se poursuivre jusqu’à ce que nous atteignions la phase 5. »

Les instructions strictes de l’archidiocèse de Chicago à ses paroisses (près de 300) laissent certaines questions sans réponse :

  1. Comment fonctionnera exactement un tel système de vérification des cartes de vaccination ? Les cartes de vaccination seront-elles vérifiées à chaque messe par une « équipe d’accueil et d’hospitalité » ? Les paroisses conserveront-elles des listes de paroissiens vaccinés ?
  2. Que se passera-t-il dans le cas d’une personne qui ne peut pas recevoir le vaccin (par exemple, en raison d’allergies) ou qui choisit de ne pas recevoir le vaccin (par exemple, en raison d’une objection de conscience sur les liens entre les vaccins et l’avortement, que le Vatican reconnaît comme valide) mais qui ne peut pas non plus porter un masque (par exemple, en raison d’un handicap ou d’une condition comme la grossesse) ? Ces personnes seront-elles autorisées à entrer dans les églises ou se verront-elles refuser l’accès à la messe et aux sacrements ?
  3. Les prêtres de l’archidiocèse de Chicago sont-ils tenus de recevoir le vaccin comme condition d’emploi ?

LifeSiteNews a contacté l’archidiocèse de Chicago pour obtenir des commentaires, mais n’a pas reçu de réponse au moment de la publication.

Les écoles catholiques de Chicago continueront d’exiger que tous les individus portent un masque, « quel que soit leur statut vaccinal, dans toutes les écoles archidiocésaines et lors de tous les événements scolaires archidiocésains, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs, jusqu’à la fin de l’année scolaire ».

« Étant donné que la grande majorité des élèves et des enfants ne sont pas encore vaccinés, cette application du mandat relatif aux masques est plus facile à administrer de la part de la direction des écoles et poursuit nos efforts continus pour assurer la sécurité des jeunes », affirme la déclaration archidiocésaine. « Cela reste également en accord avec les directives du Conseil de l’éducation de l’État de l’Illinois. »

Richard Kijowski, un vétéran qui est un paroissien de l’archidiocèse, a déclaré à ABC7 Chicago qu’il pensait depuis longtemps que le port du masque était inutile.

« Je ne pense pas que vous en ayez besoin », a déclaré Kijowski. « Je ne suis pas d’accord avec tout ce que nous avons eu ici ces 15 derniers mois ».

L’archidiocèse de New York a récemment annoncé qu’il séparerait les paroissiens vaccinés et non vaccinés, et que seuls ceux qui ont reçu les injections contaminées par l’avortement seront autorisés à chanter dans la chorale ou à servir à l’autel.

« Certains pasteurs et directeurs de chorale demanderont aux chanteurs une preuve de vaccination, mais d’autres peuvent utiliser le système de l’honneur. Cela variera d’une paroisse à l’autre et d’une chorale à l’autre », a déclaré un porte-parole de l’archidiocèse de New York au New York Times.

Le diocèse voisin de Brooklyn applique une politique de ségrégation similaire.

LifeSite a récemment fait état d’un certain nombre de cas où des paroissiens ont été écartés de la plénitude de la vie paroissiale parce qu’ils n’avaient pas reçu l’injection expérimentale du coronavirus.

La grande paroisse de Saint-Joseph, dans l’archidiocèse de Saint-Louis, a été contrainte de revenir sur ses projets de séparer les fidèles [dans l’église] en fonction du statut vaccinal, mais la salle paroissiale continue de ne pouvoir être fréquentée que par des personnes ayant reçu une injection du vaccin contre le coronavirus.

Entre-temps, l’archevêque du Nouveau-Mexique, Mgr John C. Wester, a déclaré que le chant dans les chorales de l’église, ainsi que la distribution de la Sainte Communion sur la langue, seraient réservés aux personnes ayant reçu une injection.

Ces dispositions ont été reprises par l’ordinaire de St. Cloud, Mgr Donald J. Kettler, qui a écrit au clergé du diocèse pour « encourager vivement que seules les personnes vaccinées — y compris les prêtres — distribuent la Sainte Communion. »

Coordonnées pour une communication respectueuse :

Archidiocèse de Chicago
Cardinal Blase Cupich
835 North Rush Street
Chicago, IL 60611-2030
+1 (312) 534-8200

Campagne de financement - Avent 2021

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire