M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Après avoir été mère adolescente, elle a utilisé son passé douloureux pour lancer une aide aux mères célibataires


Jennifer Maggio.

Par Lisa Bast (LiveActionNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo :

La jeune vie de Jennifer Maggio a été marquée par des pertes déchirantes, des traumatismes émotionnels, des abus et de multiples grossesses non planifiées — des obstacles qui semblent impossibles à surmonter, sauf qu’elle avait une arme puissante : sa foi. Élevée par un père toxicomane qui s’est marié six fois après la mort soudaine de sa mère alors qu’elle n’avait que 17 mois, Maggio aspirait à une relation stable et aimante. Au lieu de cela, elle s’est orientée vers une alliance malsaine avec un jeune homme qui allait devenir l’auteur de ses grossesses. Elle a fait deux fausses couches, mais à 17 ans, elle a donné naissance à un garçon en bonne santé.

Maggio a déclaré à Live Action News : « Après la naissance de mon fils, un an plus tard, je suis devenue enceinte de ma fille. J’étais tellement gênée et honteuse que j’ai même envisagé l’avortement, mais j’ai été élevée dans l’église et je savais que c’était mal. Une amie qui avait avorté m’avait raconté qu’elle était tourmentée par des cauchemars de bébés qui criaient. Cela aussi a eu un impact ».

Jennifer était heureuse d’avoir choisi la vie pour ses bébés, mais ses proches se demandaient pourquoi elle n’était pas abstinente, compte tenu de ses antécédents religieux. De même, beaucoup se demandaient pourquoi elle ne mettait pas fin à sa relation avec son petit ami abusif.

« La vérité, c’est que j’étais une femme brisée qui se noyait dans la dévastation, errant dans la vie à la recherche de joie, d’espoir, de paix et de restauration », a déclaré Maggio. « La plupart du temps, j’avais l’impression de pouvoir à peine respirer ou fonctionner, et encore moins penser clairement. Je savais que j’avais déçu ma famille et j’avais la certitude d’être excommuniée de Dieu. »

À 19 ans, Maggio élevait deux enfants, vivait dans un logement social et dépendait de l’aide sociale et des coupons alimentaires pour vivre. Seule, sans beaucoup d’argent et isolée de sa famille et de ses amis, avec peu de compétences parentales, Maggio a lutté pour dépasser sa situation. Bien qu’elle ait obtenu son diplôme de fin d’études secondaires en tant que major de sa promotion et qu’on lui ait offert des bourses d’études universitaires dans tout le pays, elle dit avoir gaspillé ces opportunités.

L'article continue ci-dessous...
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Une foi renouvelée pour une vie de service transformée

Maggio raconte : « J’avais le cœur brisé, victime une fois de plus de mes mauvaises décisions. Le déclic s’est produit lorsque j’ai décidé de retourner à l’église. Mais cette fois, j’allais vraiment m’engager envers le Seigneur en lisant la Bible, en payant la dîme et en assistant régulièrement au culte. En conséquence, je me suis enflammée pour Dieu et je me suis moins intéressée aux choses du monde. »

Au fur et à mesure que sa vie changeait, Maggio s’est épanouie dans une carrière réussie et a rencontré son mari, qui a adopté ses deux enfants. Plus tard, le couple a eu un troisième enfant.

« Les choses allaient bien », a déclaré Maggio. « Mais je n’ai jamais oublié les moments de solitude et d’obscurité, blottie sur le sol d’une salle de bains dans un logement social en tant que mère célibataire. J’avais une passion pour aider les mères célibataires à s’épanouir, alors j’ai commencé une étude biblique dans mon salon en 2007, et à partir de là, le ministère The Life of a Single Mom a vu le jour en 2011. »

Maggio a lancé ce ministère pour s’assurer que chaque mère célibataire a le soutien et les ressources dont elle a besoin pour prospérer, et qu’aucune mère célibataire ne marche seule. Avocate de l’abstinence et des mariages durables, Maggio s’associe à des églises de tailles et de dénominations diverses pour lancer ou améliorer des études bibliques, des groupes de soutien et des ministères destinés aux mères célibataires.

Maggio a déclaré : « Nous enseignons d’abord au corps du Christ les données, c’est-à-dire ce à quoi nous sommes confrontés en tant que nation en ce qui concerne la parentalité des mères célibataires. Nous travaillons ensuite avec les églises sur des stratégies efficaces pour lancer des groupes de mères célibataires qui peuvent enseigner des cours sur l’éducation des enfants, le rétablissement après un divorce, la dépendance et la grossesse hors mariage. »

Le mouvement pro-vie est souvent critiqué pour son manque d’approche holistique et à long terme, souligne Maggio. Le modèle Life of a Single Mom cherche à combler cette lacune en offrant des ressources et des cours éducatifs en ligne sur les compétences de vie, des conférences et des événements aux mères célibataires de tous âges et de toutes les étapes de la vie.

« Chaque église devrait être impliquée dans des ministères pour mères célibataires, et cela devrait englober l’éducation parentale à long terme, l’éducation financière, spirituelle et la santé émotionnelle, ainsi que le mentorat et la formation de disciples », a déclaré Maggio. « De nombreuses églises se contentent d’offrir des événements pour célibataires, comme des collectes de dons, mais ne comprennent pas la nécessité de soutenir les mères à long terme, au-delà de la grossesse. »

En aidant les mères célibataires, Maggio a compris que leurs histoires étaient multiples et complexes. Elle a été poussée à écrire son premier livre en 2008, « Overwhelmed : The Life of a Single Mom », après s’être rendu compte qu’il n’existait pas de livres chrétiens sur le marché qui abordaient de manière adéquate les différentes situations et offraient des encouragements. Depuis, Maggio a écrit trois autres livres, dont un guide sur l’art d’être parent et un livre de dévotion de 50 semaines.

Maggio a déclaré : « Trop de livres et de ressources étaient axés sur la théorie et la psychologie et peu sur l’expérience et l’authenticité. Ces femmes ont besoin de savoir que Dieu est réel, qu’il les aime et qu’il a un plan pour elles. Elles ont besoin de savoir que d’autres, aussi, ont connu leur douleur et leur désolation, mais que Dieu est un rédempteur et un restaurateur. »

Équiper les organisations confessionnelles

Dans un nouveau paysage post-Roe, Maggio découvre que les communautés de foi et les églises cherchent des solutions, réalisant qu’elles ont peut-être pris position contre l’avortement mais n’ont pas de plan en place pour aider les mères après la naissance. Les centres de ressources pour la grossesse ont eux aussi besoin de programmes d’enseignement, ce qui a eu un impact sur le ministère de Maggio, qui joue un rôle de plus en plus vital dans le mouvement pro-vie.

Mme Maggio ne pouvait pas savoir qu’en laissant derrière elle sa carrière lucrative dans le monde des affaires, plus de 750 000 mères célibataires seraient aidées par le ministère Life of a Single Mom. Si l’objectif actuel est de continuer à lancer des ministères pour les mères célibataires dans les églises, de nouveaux programmes sont désormais proposés par l’intermédiaire de l’Université des mères célibataires (Single Mom University). Chaque année, le ministère fournit un ensemble de ressources, notamment des vidéos, des fichiers audio, des articles, des forums de discussion en ligne, des périodes d’entraînement et des livres électroniques pour aider les mères et les responsables de ministères.

« Nous continuerons à fournir des moyens innovants aux églises pour servir les mères célibataires », a déclaré Maggio. « Nous sommes très heureux que notre dernière conférence nationale pour les mères célibataires ait été la plus importante de l’histoire. Je n’aurais jamais imaginé que les moments de douleur, les pensées suicidaires, la honte, les privations et la dévastation dont j’ai souffert seraient utilisés pour le bien. »



Laissez un commentaire