M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

4 vidéos sur le développement de l’enfant à naître et la souffrance de l’avortement — en français !

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : montage

Voici quatre vidéos pro-vie en français, ou traduites ou sous-titrées dans la langue de Molière mettant en valeur le développement de l’enfant à naître ou soulignant la souffrance des femmes qui avortent, qui ont avorté, et même celle des gens qui travaillent dans les avortoirs.

Peut-être aurez-vous déjà vu certaines de ces vidéos, je vous les présente néanmoins, car elles incarnent (façon de parler puisqu’une vidéo est virtuelle) ce que nous répétons depuis des années, des faits réels, l’avortement tue un être humain vivant qui est bien autre chose qu’un « amas de cellules », il blesse une femme dont la nature maternelle est déchirée par cet acte barbare — pour les pro-avortement cette nature n’existe peut-être pas, ou n’est-ce qu’un résidu de l’évolution, plus ou moins présent chez les femmes, qui doit disparaître — et un homme (n’oublions pas le père), il atteint également ceux qui y participent de proche ou de loin.

Première vidéo — un extrait du film Unplanned montrant une scène forte basée sur la biographie d’Abby Johnson l’ex-directrice d’un avortoir, où on la voit bouleversée par l’avortement auquel elle assiste :

L'article continue ci-dessous...

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Deuxième vidéo — c’est un petit exposé, présenté sous le nom de Baby Steps, sur le développement de l’enfant à naître depuis sa 8e semaine d’existence (puisque son existence débute à la conception) :

Troisième vidéo — celle-ci intitulée Ma chance montre le choix de la femme et ses conséquences :

Quatrième vidéo — Aaron — similaire à la troisième, présente plutôt le regret bien réel des femmes qui ont avorté, s’exprimant par divers détails auxquels les futurs parents (expression malheureuse puisqu’ils le sont déjà) imaginent habituellement au sujet de l’enfant à naître :



Laissez un commentaire