M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Alerte orange 2020

tournant

440 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 12 jours -- Merci de votre grande générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre don en ces temps où il faut faire preuve de vigilance. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

4 pro-vie sur les 9 candidats de la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada

Billet de blogue d'Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : ilovehz/freepik

La date limite pour présenter sa candidature à la course à la direction du Parti conservateur tombait hier, trouvant neuf candidats à posséder au moins le minimum requis pour passer la première étape : 1 000 signatures de membres du parti et un dépôt de 25 000 $.

Trois candidats pro-vie ont été admis à participer à la course, Derek Sloan, Jim Karahalios et Leslyn Lewis. Le Devoir rapporte :

Il s’agit de la députée ontarienne Marilyn Gladu, de l’homme d’affaires Rick Peterson (qui est arrivé 12e sur 14 candidats en 2017), et des candidats anti-avortement Derek Sloan (député ontarien), Leslyn Lewis (une avocate torontoise) et Jim Karahalios (un avocat et militant contre la taxe carbone fédérale).

Le quatrième candidat pro-vie (mais je dirais plutôt le premier) Richard Décarie a lui aussi rempli les conditions numériques de cette étape, il lui reste cependant à passer l'épreuve du comité organisateur qui doit (en principe) vérifier que les aspirants candidats adhèrent aux principes du parti. Depuis les propos forts conservateurs de M. Décarie sur l'avortement et le « mariage gay », plusieurs personnalités et même candidats ont réclamé qu'il soit éliminé de la course sans autre forme de procès. Espérons que le comité aura assez de jugeote pour ne pas confondre les principes du parti avec sa possible orientation actuelle, comme le semble penser le journaliste du journal Le Devoir :

Deux autres candidats ont remis leur dossier de candidature dûment rempli et leur premier versement, mais leur candidature n’est pas encore confirmée, car ils doivent d’abord subir l’entrevue prévue avec le comité organisateur afin de s’assurer qu’ils partagent et respectent les positions politiques du PCC. Il s’agit de l’adjoint politique Rudy Husny (qui a travaillé pour le chef Andrew Scheer et des ministres de Stephen Harper) et l’organisateur québécois Richard Décarie.

Comme cet article ne dit pas grand chose sur les antécédent de M. Décarie, disons en substance qu'il a été entre autres « directeur de cabinet adjoint au Cabinet du chef de l’opposition officielle de Stephen Harper » lorsque celui-ci « était chef de l’Alliance canadienne et du nouveau Parti conservateur. M. Décarie a également été « organisateur en chef de la campagne du Québec pour leadership gagnant du Parti conservateur du Canada », d'après son site de campagne.

L'article continue ci-dessous...
×

Campagne de financement - Alerte orange 2020

440 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 12 jours -- Merci de votre grande générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

Notons au passage que le très « progressiste » (pour ne pas dire libéral) Peter MacKay a déjà franchi toutes les étapes nécessaire pour se faire élire le 27 juin, et que le moins « progressiste » Erin O'Toole est en train de suivre cette voie.

Parmi les divers personnalités qui songeaient à participer à la course, le propriétaire de cinémas Vincenzo Guzzo a finalement annoncé qu'il n'y participerait pas, selon Le Devoir :

L’homme d’affaires québécois Vincent Guzzo a finalement renoncé à briguer la chefferie.

Une course onéreuse, selon Le Devoir :

La course conservatrice sera la course à la chefferie la plus dispendieuse à ce jour. Les aspirants chefs ont jusqu’au 25 mars pour fournir la totalité des 300 000 $ réclamés — dont un dépôt de 100 000 $ remboursable. Lors de la dernière course du parti, en 2017, seuls 9 des 14 candidats ont réussi à amasser plus de 300 000 $. Et ce, au fil d’une lutte qui a duré six mois, alors que la course actuelle ne durera que quatre mois.

Notons enfin que le parti organisera deux débats, un en anglais et l'autre en français, pour les candidats qui auront rempli toutes les conditions. Je me demande s'il y aura deux ou trois à présenter leur agenda en français à côté de M. Décarie. Selon Le Devoir :

Le parti organisera ensuite deux débats : le premier en anglais à Toronto le 17 avril, et le second à Montréal en français le 23 avril.

Campagne de financement - Alerte orange 2020

Merci de veiller avec nous. L'objectif est de 5000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire