M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

49 centres d’avortement ont cessé leurs activités depuis l'annulation de Roe v. Wade

Par Anne Reed (LifeNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : senadesign/Adobe Stock

Selon l’enquête de première main d’Operation Rescue, plus de 49 cliniques d’avortement ont soit cessé de pratiquer des avortements, soit été contraintes de fermer complètement leurs portes depuis le 24 juin 2022, date à laquelle la Cour suprême des États-Unis a rendu sa décision dans l’affaire Dobbs v. Jackson Women’s Health Organization. Cette décision a effectivement annulé l’arrêt Roe v. Wade (1973) et l’arrêt complémentaire Casey v. Planned Parenthood (1992), remettant la question de l’avortement entre les mains des États.

D’autres usines d’avortement fermeront dans les jours et semaines à venir, à mesure que les lois des États entreront en vigueur. Bien que des efforts soient déployés dans certains États pour bloquer les lois pro-vie, la Cour suprême des États-Unis a déjà commencé à corriger les méthodes utilisées depuis des années par l’industrie de l’avortement pour annuler les lois des États qui protègent la vie dans l’utérus.

Jeudi, la Cour suprême des États-Unis a rejeté trois affaires dans lesquelles des tribunaux inférieurs avaient décidé de bloquer l’application de lois pro-vie adoptées en Arkansas, en Arizona et en Indiana. Les tribunaux inférieurs ont reçu pour instruction de reconsidérer ces décisions à la lumière de l’annulation de Roe.

En plus des 49 usines d’avortement qui ont fermé leurs portes, neuf États sont désormais totalement exempts d’avortement [pas tout à fait, puisque l’avortement n’est pas totalement interdit et que les hôpitaux en pratiquent]*. Depuis que Roe et Casey ont dépénalisé l’avortement dans les 50 États, jamais auparavant un aussi grand nombre d’États ne s’étaient libérés de l’avortement.

« C’était notre plan depuis le début, et nous continuerons à travailler jusqu’à ce que tous les États soient libérés de l’étau du cartel de l’avortement », a déclaré Troy Newman, président d’Operation Rescue.

Le personnel d’Operation Rescue a compté frénétiquement toutes les fermetures. Par le biais d’appels téléphoniques et d’autres communications directes, Operation Rescue a vérifié la fermeture de cliniques d’avortement dans ces États :

  • Alabama : 4 fermetures (c’est maintenant un état sans avortement)
  • Arkansas : 2 fermetures (désormais un État sans avortement)
  • Arizona : 4 fermetures
  • Géorgie : 1 fermeture
  • Kentucky : 2 fermetures (désormais un État sans avortement)
  • Michigan : 1 fermeture
  • Missouri : 1 fermeture (désormais un État sans avortement)
  • Ohio : 10 fermetures
  • Caroline du Sud : 3 fermetures
  • Tennessee : 3 fermetures
  • Texas : 14 fermetures
  • Wisconsin : 4 fermetures (désormais un État sans avortement)
  • Wyoming : 1 fermeture (désormais un État sans avortement)

Trois autres États étaient déjà libres d’avortement avant l’annulation de Roe : l’Oklahoma, le Dakota du Sud et la Virginie occidentale.

« Sans aucun doute, le cartel de l’avortement perd du terrain », a déclaré Newman. « C’est un jour nouveau ! Louons Jésus ! Nous sommes tellement reconnaissants pour sa fidélité et pour les nombreux supporters fidèles qui nous soutiennent dans un moment comme celui-ci ─ nous avons encore beaucoup de travail devant nous. Continuons à prier et à travailler ensemble pour mettre enfin un terme à l’avortement dans notre pays. »

Note de LifeNews : Anne Reed écrit pour Operation Rescue.


*Commentaire d’A.H.

Publicité
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire