M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

2 prêtres, 7 pro-vie prennent le risque d’être arrêtés en entrant dans deux avortoirs ce matin


Lauren Handy, l'une des pro-vie participant au Red Rose Rescue, une tentative pacifiquement de faire découvrir aux femmes, songeant à avorter, la vie qu'elles portent.

Billet de blogue d'Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Suivant l’exemple de Mary Wagner, des catholiques menés par des prêtres entrent dans deux avortoirs de Washington, pour porter pacifiquement témoignage auprès des femmes pensant à avorter leur enfant, afin qu'elles considèrent l’humanité de leur bébé et la grâce de Dieu ; la conversion des avorteurs fait aussi partie des buts de cette opération. Extrait de LifeSiteNews :

Ce matin, des prêtres catholiques menaient des militants pro-vie, entrant dans deux centres d’avortement de la capitale nationale, où ils risquent l’arrestation en offrant pacifiquement des roses rouges et des conseils aux femmes qui sont résolues à avorter et refusent de partir quand on le leur demande.

Appelée « Red Rose Rescue » et inspirée par la militante canadienne Mary Wagner, cette méthode d’activisme est en quelque sorte un renouveau du mouvement « Rescue » des débuts [...]

Le père Stephen Imbarrato de LifeMinistriesUS et quatre autres sont entrés à la Washington Surgi-Clinic, un centre d’avortement tardif situé dans un quartier chic de Washington. Le Dr Cesare Santangelo, avorteur à ce cabinet, a été attrapé en 2013 étant d’accord pour refuser les soins médicaux à un enfant viable qui survit à un avortement. Le Père Imbarrato a mené un « sauvetage » dans ce centre d’avortement le 20 décembre ; un tribunal fédéral a ensuite abandonné les accusations d’intrusion portées contre lui et deux autres personnes.

Un autre groupe de pro-vie s’est chargé d’un autre avortoir :

Le Père Fidelis Moscinski des Frères franciscains du Renouveau, accompagné de quatre pro-vie, conduit l’autre sauvetage de DC ce matin […]

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Capital Women’s Services est dirigé par Steven Chase Brigham, un avorteur ayant un long historique de révocations de permis, d’avortements bâclés et de fautes professionnelles médicales. Toutefois, Myron Rose est le médecin qui pratique les avortements sur le site. Brigham est associée au conglomérat d’avortement American Women’s Services.

Brigham a gardé les corps de 34 bébés avortés dans un congélateur du Maryland. Il a été accusé de meurtre au premier degré, mais le procès n’a pas eu lieu.

En revenant au premier groupe pro-vie :

C’est aujourd’hui la fête de la saint Joseph et aussi le 67ème anniversaire d’Imbarrato.

« Je me suis senti fortement appelé à cette mission de sauver des bébés en ce jour spécial où je rends grâce pour ma propre naissance, sachant que Dieu désire que ces bébés, conçus par sa grâce, reçoivent aussi Sa grâce d’être nés, aimés et chéris dans ce monde, » dit le Père Imbarrato. « Saint Joseph était le protecteur de l’Enfant Jésus et de sa mère, Marie, et c’est pourquoi nous demandons à saint Joseph d’intercéder en faveur de ces enfants et de leurs mères en ce jour où nous honorons sa sainteté. »

[...]

Imbarrato a dit que, comme dans le cas des précédents sauvetages de Red Rose, il n’acceptera pas de payer des amendes ou de faire des travaux communautaires si le tribunal lui en donne l’ordre. En 2018, il a passé sept jours dans une prison de DC pour violation de propriété du Capital Women’s Services dans le cadre d’un sauvetage de Red Rose.

« Je suis tout à fait prêt à retourner en prison aussi longtemps que Notre Seigneur voudra que je sois en prison pour être une plus grande voix pour les bébés, » dit-il.

Selon les dernières nouvelles, plusieurs de ces braves pro-vie ont été arrêtés :

Le Père Imbarrato, Lauren Handy et Bud Shaver ont été arrêtés vers 13 h 30 pour leur sauvetage à la Surgi-Clinic de Washington. Grace Woo et Linda Mueller n’ont pas été arrêtées. Le Père Imbarrato, Handy et Shaver sont toujours en garde à vue.

Publicité



Laissez un commentaire