M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Warawa plie sous la pression et ne réclame plus de droit de parole sur l'avortement sélectif

La pression politique exercée sur le député Warawa l'a poussé à cesser de réclamer le droit de présenter une motion au parlement sur l'avortement sélectif. Mais cette problématique est toujours sur le tapis alors que la prochaine marche pour la vie,  le 9 mai 2013 à Ottawa, sera effectivement sur le thème : «Cessons le feoticide féminin».

À nous d'aller rappeler au parlement que ce n'est pas parce qu'il réussit à faire taire un député que la problématique n'est plus existante et que nous nous tairons!

Le journal La Presse du 17 avril 2013 résume ainsi l'affaire Warawa:

 

(Ottawa) Après que deux comités parlementaires eurent bloqué sa tentative de faire condamner l'avortement sélectif des filles par la Chambre des communes, le député Mark Warawa a semblé changer de cap, mercredi.
 
Le député de Langley, en Colombie-Britannique, a provoqué la controverse, l'automne dernier, lorsqu'il a présenté la motion M-408 qui appelait les députés fédéraux à dénoncer l'avortement visant à empêcher la naissance d'une fille. L'initiative a été décriée comme une tentative déguisée de rouvrir le débat sur l'avortement.
 
Le premier ministre Stephen Harper a maintes fois répété qu'il ne souhaite pas relancer ce débat explosif. Deux comités dominés par les conservateurs ont jugé la motion de M. Warawa inapte à être votée.
 
Dans un communiqué, le député a fait savoir qu'il poursuivra son combat contre cette forme d'avortement avec ses collègues de tous les partis aux Communes. Il entend aussi participer à des débats et prononcer des discours à l'extérieur du Parlement.
 
Mais au plan législatif, il souhaite plutôt parrainer une initiative qui vise à restreindre l'endroit où peut habiter un prédateur sexuel condamné.

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire