M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Une photo d'un enfant tué au 9e mois de grossesse en Chine, selon une pratique courante...

 
 
Une nouvelle parue sur le site de Lifesitenews du 3 avril 2012:
 
La ville de Linyi, province de Shandong, en Chine 3 Avril 2012 (LifeSiteNews.com) - Une photographie circulant en Chine montre le corps d'un bébé de 9 mois de gestation-immergé dans un seau d'eau, apparemment victime de la politique de l’enfant unique du pays.
 
Digital Journal rapporte que la photographie, dans laquelle la tête et le bras d'un enfant peuvent être vu sous l'eau dans un grand seau rouge sur le sol, a été envoyé sur l'Baidu Web de la société chinoise de services. Il avait auparavant été sur Weibo, la version chinoise de Twitter , la semaine dernière.
 
L'avortement semble avoir eu lieu le 26 Mars après que la police chinoise de planification familiale eut traqué cette famille dans la ville de Moshan, parce que le couple a déjà eu un enfant.
 
Selon des rapports en anglais, la mère enceinte a été retenu de force, puis elle a reçu une injection pour déclencher le travail, après quoi le bébé "a même donné un cri quand il est sorti», mais a été laissé dans un seau pour se noyer.
 
En réponse à la photo, Reggie Littlejohn de Women Rights Without Frontiers, qui s'oppose à la politique de l’enfant unique en Chine, a confirmé que les avortements tardifs et l'infanticide sont des moyens utilisés régulièrement pour l'application de la règle de l'enfant unique.
 
« Ces procédures violentes peuvent se produire jusqu'au neuvième mois de grossesse, » dit Littlejohn. « Parfois, les femmes elles-mêmes meurent avec leurs bébés nés à terme. L'avortement forcé, c'est la guerre de la Chine contre les femmes. C’est le viol réglementé fait par le gouvernement. »
 
« Les nouveau-nés à terme reçoivent une injection de poison dans leurs crânes ou noyés dans des seaux, » a-t-elle poursuivi. « Si le Parti communiste chinois veut être un membre respecté de la communauté internationale, il doit cesser l'avortement forcé et l'infanticide. »
 
L'image et l'histoire auraient suscité, depuis la mise en circulation de la photo jeudi dernier, une grande indignation à travers la Chine par le biais de Weibo, qui a près de 260 millions d'utilisateurs.
 
Un commentateur cité par Shots Pékin et originaire de la ville de Linyi affirme avoir lui-même été témoin de telles mesures menées à l'encontre des enfants à naître, et a confirmé que les autorités chinoises « se jettent sur ​​les femmes enceintes comme des vampires qui voient le sang. »
 
« À l'hôpital, une femme enceinte a été traînée par plusieurs hommes robustes dans la salle d'opération et ils n'ont pas relâché leur vigilance jusqu'à ce qu'elle ait été injectée avec le médicament. Ils ont dit, “Un autre accompli. “Mais cette femme enceinte était à la veille d’accoucher! Et sa famille ne savait même pas qu'elle a été kidnappée ici. J'ai appris plus tard qu'elle a été capturée alors qu'elle était à une foire », écrit le commentateur.
 
Littlejohn a souligné que l'avortement aurait eu lieu à Linyi, la ville même où Chen Guangcheng, l’adversaire de l’avortement forcé et militant des droits de l'homme, languit toujours en résidence surveillée.
 
Bien que la Chine « ait tenté de convaincre le monde qu'ils ont adouci la politique de l'enfant unique », dit Littlejohn, “cet incident démontre que c'est de la propagande pure.”
 
Steven Mosher de l'Institut de recherche démographique a dit que des tragédies semblables se produisent en Chine sur “une base quotidienne”, en particulier dans la ville de Linyi, et que le gouvernement chinois félicite en privé des fonctionnaires qui commettent des infanticides et maintiennent la politique de l'enfant unique.
 
“L'édition en ligne du Shangdong le Quotidien du Peuple a même publié un article sur Linyi pour le féliciter de ses réalisations dans l'application de la planification familiale”, a déclaré Mosher, qui a documenté les avortements forcés en Chine en sur le sol des enquêtes. ‘C'est comme féliciter l'Armée populaire de libération pour le massacre de Tiananmen. Il vous montre comment les voyous brutaux qui dirigent la Chine pensent vraiment. ’

(Tiré de Lifesitenews.com, traduction pcv)

Ces médecins et gouvernants chinois ne sont pas pires que les médecins de l'hôpital Ste-Justine, hôpital québécois effectuant des avortements de dernier trimestre, remboursés par nos gouvernements...


Plus que jamais, le Québec a besoin de Campagne Québec-Vie. Ce printemps, Campagne Québec-Vie a besoin de vous. Merci de donner à Campagne Québec-Vie.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire