M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

3502 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Objectif atteint ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Une patiente avortée par erreur, à la place d'une voisine...

Sur le site de tf1.fr du 11 mai 2011 :

 

(OUPS!!!)

 

Une jeune femme enceinte de quatre mois a perdu son bébé après avoir absorbé un médicament destiné à une autre patiente. Une enquête interne a été ouverte, explique une source hospitalière, confirmant une information de la Voix du Nord. La jeune femme devait subir une intervention de cerclage du col de l'utérus, destinée à prévenir un accouchement très prématuré.

Dans une chambre contiguë, une autre femme attendait quant à elle de subir un curetage, sa grossesse ne pouvant être menée à terme. Les médicaments destinés à cette dernière ont été administrés par erreur à la patiente enceinte de quatre mois, car l'étudiant avait omis de vérifier son identité. Au bloc opératoire, les médecins ont constaté la présence dans le corps de la jeune femme de comprimés destinés à dilater le col de l'utérus, administrés par erreur. La patiente a perdu son foetus.

Une fois réveillée, elle "a reçu du chef de service et du médecin qui devait pratiquer l'intervention, toutes les informations relatives à l'évolution malheureuse de sa
grossesse et de l'erreur d'administration de médicament dont elle a été victime", selon un rapport d'accident de l'hôpital. "Ceux-ci ont également exprimé les profonds regrets de l'équipe soignante et l'hôpital pour ce douloureux accident", selon ce bref rapport. La jeune femme a déclaré au quotidien qu'elle voulait "que l'on sache ce qui (lui) est arrivé, et que ça ne se reproduise pas sur une autre". "Je voulais mon enfant moi, et pas qu'on me l'enlève", a-t-elle ajouté.

Au Québec, en 2011,500 000 erreurs médicales ont été répertoriées, certaines causant la mort du patient. Les partisans de l'euthanasie affirment qu'aucune erreur médicale ne peut se produire dans le domaine de l'euthanasie... puisqu'ils vous le disent! Que demander de plus comme garantie de sécurité?

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

3502 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Objectif atteint ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire