M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une militante pour l'avortement lâche son panneau pro-choix et rejoint les rangs des militants pour la vie, au cours de la Marche pour la Vie

march-life-sign-stop-abortion.jpg

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Dans l’émission radio Catholic Connection du 30 janvier 2017, l'animatrice Teresa Tomeo a présenté des interviews concernant la 44e Marche annuelle pour la vie, qui avait eu lieu le 27 janvier 2017. En parlant avec Jeanne Mancini, présidente de la Marche pour la Vie, Madame Tomeo a pris des appels téléphoniques de personnes qui souhaitaient partager leurs histoires sur la Marche. Une femme a raconté comment la Marche a changé le cœur d'au moins une partisane de l'avortement.

Maryann a appelé depuis Midland, dans le Michigan. Elle n’avait pas pu assister à la marche elle-même, mais son mari et sa fille y sont tous les deux allés. Elle a raconté ce moment incroyable où sa famille a assisté à la conversion d’une contre-manifestante pro-avortement:

Leur groupe marchait devant la bannière [de la Marche pour la Vie], et ils ont vu trois jeunes gens - deux hommes et une femme - qui portaient des pancartes pro-avortement. Et ces trois militants sont arrivés à l’endroit du cortège où se trouvaient des photographies et des banderoles d'images d'avortements, et une vidéo d'un avortement. Et la femme s'est arrêtée net, elle a commencé à pleurer, elle a posé sa pancarte et elle a attrapé une banderole pro-vie.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Le mari et la fille de Maryann lui ont raconté que, alors que ses deux compagnons l’ont abandonnée sans se retourner, les militants pro-vie ont entouré la femme pour lui offrir soutien et amitié. 

Ne pensez jamais que cette marche ne marque pas les cœurs, a dit Maryann.

Alors que la plupart des militants po-vie conçoivent qu’il y a une vie à l'intérieur de l'utérus, il reste encore de nombreux partisans de l'avortement qui sont des victimes du mensonge selon lequel les enfants à naître ne sont qu’un « amas de cellules». Partager des vidéos et des images de ce que sont un avortement et un enfant à naître à différents stades de son développement, peut avoir un impact durable sur les gens qui se considèrent comme «pro-choix». Défendre le droit à la vie même quand on a l’impression d’être seul à le faire peut et fera la différence – en changeant un cœur et un esprit après l’autre.

À lire absolument: 

12 faits étonnants qui prouvent l'humanité de l’enfant à naître dès le premier trimestre

 

Publicité



Laissez un commentaire