M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une militante nigérienne : La politique internationale canadienne sur l'avortement est néo-colonialiste

obianuju_ekeocha-2.jpgObianuju Ekeocha (Uju) — Image tirée d'une émission de la BBC.

Selon le site SpurOttawa, notre Premier ministre, Justin Trudeau, a consacré 650 millions de dollars pour répandre encore plus l'avortement dans le monde (plus de 5 fois le montant dépensé pour combattre la famine en Afrique). 65 % des 650 millions de dollars destinés à l'avortement sont envoyés en Afrique.

Le Canada auparavant envoyait de l'aide avec le financement des initiatives en matière de santé infantile, maternelle et néonatale. Maintenant le Canada envoie de l'argent à plein flot pour financer l'avortement et va favoriser, en matière d'aide, les pays qui acceptent l'avortement, tandis que les pays ou les organisations qui continueront de refuser le meurtre de l'enfant à naître recevront une aide limitée.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Comme l'explique Obianuju Ekeocha (Uju), fondatrice de Culture of Life Africa :

« L'aide idéologiquement contaminée du Canada est vue comme une avancée vers la suprématie idéologique... Quand je vois le puissant Occident pousser ses idées et son attitude vers ce que les Africains verraient objectivement comme un meurtre, et quand ces nations plus riches [que celles qu'elles financent] vont aussi loin que l'administration de Trudeau pour financer l'avortement dans les nations plus pauvres, j'appelle cela de la néo-colonisation idéologique et culturelle. C'est un abus de pouvoir et d'une certaine manière c'est une forme d'oppression des pauvres. »

Vidéo où Obianuju Ekeocha (Uju) défend son point de vue sur ce dont a besoin l'Afrique, c'est-à-dire d'éducation, de nourriture d'eau potable etc :

Le 7 novembre Uju à l'intention de donner son message sur la colline parlementaire. Elle parlera au cours d'un petit déjeuner parlementaire organisé par le député David Anderson et Campaign Life Coalition (CLC). CLC organise également un déjeuner œcuménique pour que les prêtres et les pasteurs des quatre coins d'Ottawa viennent écouter Uju, le 8 novembre, à la Maison nationale de prière.

Publicité



Laissez un commentaire