M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes.

noel-v1.JPGMerci de nous aider avec un don spécial en ce temps de Noël, où nous célébrons la naissance de notre Sauveur. Notre objectif est de 5 000$. Merci de votre précieuse collaboration.

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Une mère rédige une lettre au médecin qui lui a conseillé d'avorter son bébé atteint du syndrome de Down

4-down.jpg

Par Nancy Flanders de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Courtney Baker était terrifiée quand elle est allée chez un spécialiste pendant sa grossesse pour confirmer que sa fille avait le syndrome de Down; mais ses craintes se sont transformées en tristesse et colère, lorsqu'elle a entendu le médecin lui conseiller d'avorter sa fille qu'elle avait déjà nommée.

Courtney a refusé l'avortement, et maintenant, plus d'un an après, elle a envoyé une lettre à ce médecin, et l‘a partagé sur internet.

Dans sa lettre très sincère, Courtney Baker écrit au médecin:

«Dès ma première visite, nous redoutions nos rendez-vous. Le moment le plus difficile de ma vie a été rendu presque insupportable parce que vous ne m'avez jamais dit la vérité.

Mon enfant était parfait.»

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Le médecin a dit à Courtney que la qualité de vie de sa famille diminuerait à cause d‘un enfant avec le syndrome de Down; et même après le refus de Courtney d‘avorter, le médecin a continué à faire pression sur elle. Elle n'a jamais cédé.

2-down.jpg
Emersyn Baker et sa mère. Photo prise sur ParkerMyles.com.

Emersyn a maintenant 15 mois, et est une joie pour ses parents et toute la famille. Dans la lettre, C. Baker dit au médecin:

«Je ne suis pas en colère. Je ne suis pas amère. Je suis vraiment triste. Je suis triste que les battements des petits cœurs que vous entendez tous les jours ne vous comblent pas de crainte révérencielle. Je suis triste que les détails complexes et le miracle de ces petits doigts doux, des orteils, des poumons, des yeux et des oreilles ne vous donnent pas à réfléchir. Je suis triste parce que vous n’aviez aucunement raison de dire qu‘un bébé avec le syndrome de Down diminuerait notre qualité de vie. Et je suis navrée que vous auriez pu dire cela à une maman encore aujourd'hui. Mais je suis surtout triste que vous n‘aurez jamais le privilège de connaître ma fille, Emersyn. »

Courtney Baker poursuit en disant qu'Emersyn lui a donné un but et un sentiment de joie. Elle dit que sa fille a «ouvert les yeux sur la vraie beauté et sur l'amour pur» et a «touché les cœurs de milliers.»

3-down.jpg
Emersyn et ses soeurs. Photo prise sur ParkerMyles.com

Emersyn a deux grandes sœurs qui l‘adorent, Evynn et Rhyan. Elles ont eu d'abord peur après avoir entendu le diagnostic mais Courtney raconte sur ParkerMyles.com:

«Les deux filles affirment être tombées amoureuses d’Emersyn dès la première rencontre.  Et c’était évident. Beaucoup de guérison s’est fait à ce moment là. On n'a jamais regardé en arrière vers la peur et la tristesse, mais nous poursuivrons notre chemin dans la joie. Rhyan est calme, un vrai refuge maternel pour Emmy. Evynn est joyeuse et lui procure un rire fou. Elles sont un trio parfait».

Ce qui préoccupe Courtney le plus est que les autres mères se font dire qu'elles devraient avorter leurs enfants avec le syndrome de Down. Elle est attristée de savoir que tant de médecins refusent de donner de l'espoir aux parents suite à un diagnostic prénatal, comme le syndrome de Down. Courtney prie pour que son ancien médecin ait le cœur transformé et commence à voir chez les enfants à naître, en particulier ceux avec le syndrome de Down  « leur vraie beauté dans tout son spectre et avec un amour pur. »

Environ 90 pour cent de tous les enfants à naître, diagnostiqués avec le syndrome de Down sont tués par l'avortement. Ils ne connaîtront jamais l'amour de leurs parents, et leurs parents ne connaîtront jamais l'amour de leur enfant. Bon nombre de ces avortements se produisent en raison d'un manque d'information précise sur la vie avec le syndrome de Down, et à cause d‘un manque de soutien de la part des médecins, qui sont souvent eux-mêmes mal instruits sur les différentes conditions de santé.

1-down.jpg

Les groupes pro-avortement comme Planned Parenthood travaillent sans relâche pour arrêter les efforts pro-vie d‘interdire l'avortement après 20 semaines de grossesse, parce qu'ils croient que les enfants comme Emersyn ne devraient pas être nés. Planned Parenthood est même allé jusqu'à poursuivre en justice un projet de loi qui interdit l'avortement sur la base d'un diagnostic de syndrome de Down. Commettre un avortement en raison d'un handicap constitue un acte de discrimination; Planned Parenthood et d'autres entreprises pro-avortement semblent heureux de participer à ce préjudice.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire