M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une mère partage des images de sa fille décédée d’une fausse couche à 17 semaines de gestation

0-17semaines.JPG

Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

À 17 semaines de gestation, Miranda et son mari ont appris que le cœur de leur fille ne battait plus. Le couple a été dévasté par la perte, et ils désirent que  la vie courte de leur fille ait un sens et un but au-delà de leur propre amour pour elle. Les membres de LifeNews ont partagé l'histoire de la vie de leur fille, en espérant qu’elle aidera les femmes qui envisagent d’avoir un avortement de choisir la vie.

1-17-week-preborn-girl-4.jpg

Pendant sa grossesse, Miranda a développé le ‘placenta accreta,’ une condition dangereuse dans laquelle le placenta pousse trop profondément dans le mur utérin. La condition est rare et a causé la mort de son bébé et mis la vie de Miranda en péril.

2-17-week-preborn-girl-2.jpg

"J'ai livré ma fille le 11 septembre 2016," a-t-elle déclaré à LifeNews. "J'ai pu passer environ quatre heures avec son petit corps, faisant son deuil avec mon mari, avant que les choses ne commencent à devenir mauvaises. Le docteur et moi avons essayé de délivrer mon placenta, mais nos efforts ont été vains. Après une chirurgie de 30 minutes transformée en heures, sept unités de sang et le retrait de mon utérus et de l'ovaire droit, j'ai finalement été stabilisée et transportée par avion au Sacré-Coeur à Pensacola, en Floride, où j'ai continué à récupérer.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

3-17-week-preborn-girl-3.jpg

Le couple a nommé la petite fille Eliana Lenee, et la sœur de Miranda était sur place pour prendre des photos des parents et du bébé à l'hôpital.

Alors que l'avortement est encore légal pour n’importe quelle raison à 17 semaines de gestation, Eliana était sans aucun doute un être humain dans le ventre de sa mère. Ses principaux organes fonctionnaient déjà. Son système circulatoire fonctionnait. Elle avait ses propres empreintes digitales, et ses cheveux, ses sourcils et ses cils commençaient à se développer.

4-17-week-preborn-girl.jpg

‘Cette expérience m'a changée à jamais et je pense que partager mon histoire encouragerait les autres. Je veux que la vie de notre bébé signifie quelque chose,’ a déclaré Miranda.

La vie d'Eliana a autant de valeur que celle de n'importe quelle autre personne. Elle était une propre personne unique, digne de recevoir la vie. Et cette vie, en dépit de sa brièveté, va changer la vie d'innombrables autres, et même sauvera probablement des vies de l'avortement.

Publicité



Laissez un commentaire