M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Une jeune militante pro-vie fait des vagues

Lia_Kimberly_story_645_388_55.jpg

Par John Jalsevac de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Lorsque Lia Mills, 12 ans, a décidé d'aborder le sujet de l'avortement pour une présentation orale de 7e année en Février 2009, ni elle ni sa famille n’avaient l’idée de ce que cela aurait engendré.

Moins de deux ans plus tard, le discours de Lia tourné avec sa petite caméra personnelle avait été regardé plus d'un million de fois sur Youtube. De plus, au moins un enfant à naître a été sauvé de l'avortement. Lia a parlé devant une foule de plus de 10 000 personnes lors du rassemblement international pour la vie du mouvement pro-vie à Ottawa. Elle est maintenant considérée comme l'une des jeunes leaders pro-vie les plus prometteurs de l'Amérique du Nord.

"Jamais dans nos rêves les plus fous" les Mills n'ont vu ce qui allait arriver, dit Kimberley Mills, la mère de Lia, dans une interview au site LifeSiteNews.com. "Cela ne pouvait être que l’oeuvre de Dieu puisque ce qui arrive est tellement incroyable. Lia a pris la simple décision de prendre la parole sur un sujet qu'elle sentait que Dieu lui suggérait et il l’a amenée jusque là ".

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Contre vents et marées

Ces deux années apparaissent d'autant plus remarquables compte tenu d’un départ difficile. Tout d’abord, quand l'enseignante pro-avortement de Lia a découvert le sujet de son discours, elle lui a dit qu'elle pourrait le présenter à la classe mais serait automatiquement disqualifiée de la compétition associée au projet. Elle a recommandé à Lia de choisir un sujet différent.

À la conférence internationale pro-vie d’Ottawa, Lia a expliqué à la foule qu’elle était “une personne assez compétitive” et qu’elle voulait vraiment participer à la compétition. Toutefois, “après avoir prié et pensé”, elle a décidé qu’elle conserverait son sujet de l’avortement même si cela lui vaudrait une disqualification. Contre toutes attentes, l’enseignante de Lia a été tellement impressionnée de son discours qu’elle a fait marche arrière. Malgré ses opinions en faveur de l’avortement, elle a recommandé Lia afin de représenter la classe devant l’école entière.

Avant que Lia puisse présenter devant l’école et les juges, son enseignante lui a demandé d’enlever une phrase du discours où elle faisait référence à Dieu. Une fois encore, Lia a été obligée de choisir entre ses principes et son désir de compétitionner et possiblement gagner. Une fois encore, elle a choisi ce en quoi elle croit. “Après une nuit de larmes et de prières, je suis allée à l’école et j’ai tristement dit à mon enseignante qu’il m’était impossible de retirer cette phrase de mon discours alors qu’elle pouvait me retirer du concours,” dit-elle. Mais une fois encore, son enseignante a changé d’idée et lui a tout de même permis d’être concurrente.

Lors de la compétition rassemblant toute l'école, un juge pro-avortement a démissionné du comité avant même que Lia ait même débuté. Après son discours, les juges ont d'abord dit à Lia qu'elle avait été disqualifiée. Toutefois, la controverse parmi les juges l’a finalement conduite à un renversement de situation. Le lendemain, la famille de Lia a donc appris qu’elle avait été déclarée grande gagnante. Cette victoire difficile était seulement le début pour Lia.

Pas une jeune militante typique

Lorsque la jeune oratrice pro-vie a pris le micro, à 14 ans, il était difficile de savoir à quoi s’attendre. Au mieux, le public voyait une mignonne militante, précoce pour son âge. Finalement, elle s’est démarquée par l’originalité des points discutés lors de son discours.

Lors de la conférence à Ottawa, Lia pouvait à peine voir sur le podium. Elle a toutefois ouvert sa bouche et, d’un regard confiant et d’un discours bien structuré, fluide et perspicace, elle a su faire valoir les luttes de la bataille pro-vie. Son discours était logique et sans références sur son jeune âge. Lia, qui avait préalablement écrit son discours, y a à peine jeté un regard lorsqu’elle a pris la parole.

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire