M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Une femme qui a choisi de garder son enfant après un viol brutal à 12 ans n'a aucun regret; elle dit que sa fille en valait la peine

Lianna_Rebolledo.jpg
 Lianna Rebolledo, 35 ans, dit qu'elle se rend compte maintenant que sa fille lui a sauvé la vie et l'a aidée à trouver la guérison dont elle avait désespérément besoin.

Par Pete Baklinski de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Lianna Rebolledo avait seulement douze ans et se promenait près de sa maison à Mexico City lorsqu'elle fut soudainement kidnappée par deux hommes et brutalement violée. Les attaquants laissèrent la jeune fille à demi-morte, le visage et le cou horriblement défigurés. Ce que les agresseurs ne savaient pas, c'est qu'ils ont aussi laissé Lianna avec le début d'une nouvelle vie en elle.

«C'était très violent. Honnêtement, j'ai pensé qu'ils allaient me tuer», a-t-elle déclaré à LifeSiteNews dans une interview vidéo à Washington, D.C. la semaine dernière.

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Un médecin a dit à Lianna qu'elle n'avait pas à vivre avec les conséquences du viol. Elle n'avait pas à vivre avec quelque chose qui lui rappellerait constamment cette horrible nuit. On l'a assurée que l'avortement était son «droit».

Lianna_Rebolledo_et_sa_fille.jpg

Mais Lianna a demandé au docteur si l'avortement l'aiderait à oublier le viol et diminuerait sa douleur et sa souffrance. Quand il a répondu «Non», elle a réalisé que supprimer la vie du bébé ne profiterait finalement à personne.

«Si l'avortement n'allait rien guérir, je n'en voyais pas l'utilité», a-t-elle dit.

« Je savais seulement que j'avais quelqu'un à l'intérieur de mon corps. Je n'ai jamais pensé à qui était son père biologique. Elle était mon enfant. Elle était à l'intérieur de moi. Juste de savoir qu'elle avait besoin de moi, et que j'avais besoin d'elle... m'a poussé à vouloir travailler, à trouver du travail (pour subvenir à ses besoins)» dit-elle.

Le viol a transformé la vie de Lianna en un véritable enfer. Peu importe le nombre de douches, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir sale. L'idée du suicide sembla offrir à la jeune fille une libération instantanée de toute cette misère, mais elle commença à réaliser qu'elle ne devait pas penser seulement à elle, mais au futur de cette petite vie qui grandissait dans son corps.

En regardant en arrière, Lianna, 35 ans, se rend compte maintenant que sa fille lui a sauvé la vie et l'a aidée à trouver la guérison dont elle avait désespérément besoin.

«Dans ma situation, deux vies ont été sauvées. J'ai sauvé la vie de ma fille, mais elle a sauvé la mienne», dit-elle.

Lianna_Rebolledo_2.jpg

Par dessus tout cela, elle voit maintenant que sa vie après le viol a pris son sens précisément à cause de sa fille, qui est maintenant âgée de 23 ans et récemment diplômée de l'université.

Ce fut très difficile, mais juste de voir cette petite personne me dire combien elle était heureuse que je lui aie donné la vie... Quand elle a dit cela – et elle avait seulement quatre ans quand elle m'a dit :''Merci maman de m'avoir donné la vie'' – je me suis rendu compte que c'était elle qui m'avait rendu ma vie.»

«Elle a toujours été là pour moi. Elle est la seule personne qui m'a réellement aimée. Et je lui en serai toujours reconnaissante.» a-t-elle dit.

Lianna dit qu'elle ne peut imaginer la vie sans sa fille. Incroyablement, elle dit qu'elle passerait encore à travers toutes les humiliations, douleurs et souffrances si cela voulait dire connaître et aimer sa fille.

Même si le viol a été un très dur moment, si je devais passer à travers cela encore juste pour connaître et aimer ma fille, je repasserais encore à travers cela .

Lianna vit maintenant à Los Angeles, Californie, où elle dirige Loving Life, un organisme à but non lucratif qui vient en aide aux femmes violées et enceintes. Elle est aussi une porte-parole pro-vie internationale dont le message est que chaque vie, peu importe comment elle commence, mérite d'être aimée.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire