M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Une équipe de médecins pionniers parlent de l'interruption possible d'un avortement chimique - et des vies des bébés épargnées

mere-enfant-3-672x372.jpg

Par Kristi Burton Brown de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Dr. George Delgado a récemment mis à disposition un traitement médical dont tous les États-Unis parlent. Il a découvert un moyen --nouveau, scientifiquement valable, et prouvé par l'usage médical-- d'annuler les avortements chimiques.

Le genre d'avortement que le Dr. Delgado et son équipe proposent d'inverser est bien celui engendré par la pilule abortive. Il est mis en place à l'aide d'une combinaison de médicaments au premier trimestre de la grossesse.

Le Dr. Delgado oppose une controverse sincère et médiatique aux ardents défenseurs de l'avortement qui discréditent son traitement comme 'farfelu' et 'incertain'. Alors que les partisans du Dr. Delgado ont obtenu un taux de réussite de 60% dans le pays, pour les mères qui souhaitaient renverser le processus d'avortement.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Mais cette équipe propose aussi un accompagnement aux femmes enceintes qui nécessitent un interlocuteur. Ils apportent un espoir aux femmes qui pensent que recouvrer leur maternité n'est plus envisageable. Si une femme souhaite ainsi déjouer l'avortement chimique, combien même on l'aurait persuadée du contraire, une ligne téléphonique de prise en charge est mise à sa disposition au 877-558-0333 (Amérique du Nord seulement), sous le nom de the Abortion Pill Reversal hotline.

A ceux qui pensent que l'équipe du médecin reste marginale, sachez que le Dr. Delgado connaît 270 autres médecins dans le monde qui s'engagent pour les mères souhaitant voir grandir leur enfant. La ligne est donc assurée 24h par jour et ce 7 jours de la semaine par une personne du service soignant.

Natasha est une jeune mère qui a retrouvé sa grossesse avec succès. Elle écrit sur son attachement fusionnel pour son fils, qu'elle prend soin d'élever chaque jour.

"Je ne sais pas où je serais aujourd'hui, si je n'avais pas eu le site, et des personnes attentives qui m'ont guidée pas après pas comme le font les anges...

Il y a des fois dans la vie où l'on ne voit pas d'issue, beaucoup de gens pensent qu'il faut attendre un moment 'privilégié' pour être mère. 'Cette femme' doit donc planifier sa grossesse, et c'est seulement ainsi que les choses 'doivent' se passer. Seulement, j'ai appris qu'une femme ne peut jamais vraiment être prête pour donner la vie. On apprend sur le tas... Être mère est une expérience hors du commun... De par l'amour et la joie ressenties quand on tient son enfant si parfait, restent difficiles à communiquer. Je pense que l'on ne devrait jamais laisser quelconques craintes nous prendre cela."

Rebekah Chaveste parle de succès-story quand elle évoque la mise à terme et la naissance de son fils Zechariah.

Le mouvement pro-vie de Californie a simplement disposé une pancarte au niveau d'une clinique proposant l'avortement, pour informer les femmes qu'elles étaient capables de revenir sur leur décision. Cela représente une aide pour les femmes qui changent d'avis.

L'organisme Abortion Pill Reversal (APR) a nommé cinq principes fondateurs pour permettre à l'organisation de venir efficacement en aide aux femmes désireuses de revenir sur leur choix.

1. Il est raisonnable et pertinent de présenter aux femmes un droit de remettre en question un avortement médical.

2. Une femme ne doit ni être contrainte de planifier, ni de poursuivre un avortement.

3. La valeur d'un être humain doit être protégée quel que soit son stade de développement.

4. La mifépristone n'implique pas un risque majeur de malformation. Donc inverser son action médicamenteuse abortive va dans le sens d'une pratique médicale éthique.

5. L'usage de progestérone qui peut annuler le principe actif de la mifépristone, a été utilisé sans risque lors de grossesses depuis plus de quarante ans.

Naturellement cela déplait à Cecile Richards, au planning familial, et toute l'organisation est sur le pied de guerre. Avec des douzaines d'enfants préservés, au total plus de 50 bébés à terme et 100 mères enceintes après traitement, la logique de l'avortement systématisé régresse dans les consciences avec chaque vie sauvée, et des mères informées des dernières avancées médicales disponibles.

Interviewé, Dr. Delgado réfute avec persuasion les arguments des pro-avortements qui se moquent du service qu'il propose, une loi qui informerait les femmes des options disponibles reste perçue comme une obligation de mensonge envers les patients. Il défend malgré tout les vies qu'il a sauvées et les mères, à qui il a rendu le pouvoir de donner la vie à des enfants destinés à être avortés.

Publicité

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire