M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Une clinique d’avortement fournit “des cerveaux entiers” pour un camp d’été de jeunes

baby-1450368_640.jpg

Par Kristi Burton Brown de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Aujourd’hui, le Comité d’enquêtes sur la vie des enfants mis sur pied par la Chambre a publié un rapport effrayant contenant un journal de notes (journal of “Procurement Notes,” ) qu’il avait reçu de l’Université du Nouveau Mexique. Les notes furent écrites par un technicien de laboratoire travaillant au Centre des Sciences de la Santé du Nouveau Mexique (CSSNM). Le CSSNM s’associa avec la clinique d’avortement Southwestern Women’s Options; cette dernière leur fournirait les enfants avortés et les parties de leurs corps. 

Le journal décrit de façon détaillée les multiples organes d’enfants avortés et dans certains cas, il décrit ce qui leur arriva. 

La révélation du journal la plus éprouvante serait peut-être celle de la description des cerveaux d’enfants livrés à quelqu’un qui voulait s’en servir dans un camp d’été pour jeunes. 

procurement-notes-journal-700x349.jpg
La page couverture du rapport. 

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Les notes du journal : 

5-24-12 “Demande à la clinique des tissus de 24-28 semaines traités à la digoxine pour les études de méthylation- des cerveaux entiers pour dissection au camp d’été pour étudiants.” 

Alors qu’on en sait peu sur les détails relatifs au camp d’été et aux étudiants, l’horreur d’avoir de jeunes étudiants manipulant et dépiéçant les cerveaux d’enfants avortés et probablement viables – très possiblement à leur insu – est difficilement concevable. 

Le CSSNM offre le programme des carrières de rêve (Dream Makers Health Careers Program) qui consiste à “fournir aux élèves du secondaire et intermédiaire des opportunités uniques de découvrir les multiples possibilités dans les métiers de santé; ce programme leur permet également d’améliorer leurs compétences en sciences et en mathématiques.” Selon le site Web du CSSNM, ceci comprend “la dissection de plusieurs spécimen.” 

Le journal continue dans le même style horrifique et décrit les triplés, les jumeaux et les bébés après la période de viabilité. 

Les triplés de 12,7 semaines. Trois yeux, deux utilisés, 2 cœurs, poumon, cerveau. 

DIG. Étiqueté 28 semaines par la clinique.

26+ DIG – Tête intacte. 30 semaines selon la clinique; 32 semaines selon le Chercheur #1. 

Jumeaux de 24 semaines – cerveaux intacts. 

Cerveau, 2 yeux, cœur (bébé de 24 semaines). 

24 semaines dig. Tête non intacte. 

Le journal mentionne un “bébé de 30 semaines, intact et non disséqué;” des “jumeaux d’une semaine avec des pieds bots et le poids de leurs cerveaux.” 

“Dig” est l’abréviation de digoxine, un médicament injecté dans les cœurs ou les corps lors des avortements tardifs. La digoxine peut être utilisée comme un foeticide puisqu’il tue l’enfant en provoquant l’arrêt du cœur fœtal. Un bébé de 25 semaines est décrit ainsi : “traité avec la digoxine, peau flasque, yeux rougeâtres” dûs aux effets du médicament qui l’a tué.  

À travers le lien ci-dessous, vous avez une vidéo sous forme de dessin animé d’ordre médical qui décrit comment se déroule un avortement avec la digoxine : 

Beaucoup pensent que la digoxine aide le bébé à demeurer entier, mais c’est rarement le cas. Tel que décrit par le journal, à 21.5 semaines, malgré l’utilisation de la digoxine, il y avait “des petits morceaux de tissus du cerveau partout.” Le spécialiste des avortements tardifs, Leroy Carhart, parle des bébés empoisonnés à la digoxine comme de la “viande dans une mijoteuse.” 

Alors qu’on pense souvent que les parties du corps et les organes des bébés ne sont pas collectés pendant le premier trimestre de grossesse, les notes du rapport prouvent le contraire. Les cerveaux, les cœurs, les poumons et les yeux des enfants de 10 à 12 semaines sont mentionnés dans le journal. Le journal révèle aussi qu’un “petit morceau de cerveau” d’un bébé de 10,4 semaines “s’est développé merveilleusement!!”  Pour le cas d’un autre bébé du premier trimestre, les notes disent que seule “une jambe” était disponible. 

“10 semaines 2 yeux – (rédigé) essaiera! Une rétine entière! & les parties de l’autre.” 

Un bébé de 15 semaines était tellement laminé que le technicien a marqué qu’ils “ne pouvaient rien trouver.” Voici d’autres détails troublants : 

PIED BRISÉ : VÉRIFICATION DE LA CLINIQUE 16 semaines 

12.3 semaines, peau du dos et de l’épaule. 

19.2 semaines, peau du bras (avant-bras). 

L’une des notes parle du “méconium expédié” vers une destination inconnue. Il semble que le méconium (les “premières selles d’un nouveau-né”) venait des bébés de 16.7 et 15.6 semaines. Généralement, le méconium  apparaît seulement en cas de détresse du bébé ou s’il est vivant à la naissance. 

Le technicien raconte aussi comment ils étaient enchantés ou déçus par les parties du corps collectées. C‘est avec une mine triste qu’on notait “Estomac endommagé – pas de panc” (abréviation de pancréas). Par contre, l’exclamation “whoo hoo!!” accompagnait cette note : “ PANCRÉAS ENTIER.” 

Lila Rose, présidente et fondatrice de Live Action, a déclaré ce qui suit : 

“L’horrible découverte du comité d’enquête en lien avec le camp d’été pour étudiants : il s’agit des cerveaux entiers et viables d’enfants avortés livrés aux étudiants pour dissection. Cela montre la nature sauvage de l’industrie de l’avortement et un manque absolu de respect envers les droits humains fondamentaux assumé par leurs alliés. Beaucoup de ces bébés, entre 24 et 28 semaines, auraient pu survivre; au lieu de cela, ils ont été avortés par la Southwestern Women’s Options et les parties de leurs corps données aux étudiants pour être disséquées. Cette inimaginable activité inhumaine – ainsi que la Southwestern Women’s Options et l’Université du Nouveau Mexique qui ont rendu cela possible, doivent être unanimement condamnée.

Aussi horrible que cela soit, nous devons reconnaître qu’il n’est pas surprenant qu’une industrie qui tue les enfants trafique leurs corps – après tout, le meurtre et le démembrement de ces enfants viables dans l’utérus constitue le crime le plus important contre l’humanité. Le démembrement et l’expérimentation de leurs corps ajoutent l’insulte au mal de l’avortement; une offense déjà grave contre les droits humains.”

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire