M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Un juge italien choisit le suicide assisté (Suisse) sous prétexte qu'il est atteint de la Syphilis

Sur le site de directmatin.fr du 5 novembre 2013 :

(La Ministre Véronique Hivon saura vous rassurer... La légalisation de l'euthanasie au Québec ne peut permettre des erreurs d'interprétation par des médecins ici...)

(Photo : creehealth sur flickr.com, licence Creative Commons)

 

L'affaire n'est pas simple. Selon 20minutes.ch, le juge Pietro A. - un magistrat d'origine italienne - aurait décidé de mettre fin à ses jours dès 2010 en prenant contact avec une organisation nommé Dignitas qui oeuvre à la mise en place de l'euthanasie.

Deux démarches en trois ans

Après avoir payé 10.000 Francs suisses (environ 8.135 euros), il avait finalement renoncé à son dessein. Trois ans plus tard, en mars 2013, il reprend contact avec Erika P., le médecin qui l'avait pris en charge et qui a depuis rejoint la Fondation Eternal Spirit, également engagée en faveur de l'euthanasie.

Le médecin donne son feu vert moyennant le versement d'une nouvelle somme de 10.000 Francs suisses. Le contreseing obligatoire d'un second médecin est rapidement obtenu et le juge Pietro A. peut alors recevoir les substances létales nécessaires à son suicide. Le 11 avril, il met fin à ses jours dans les locaux de la fondation à Bâle.

Syphilis et dépression

Sauf que dans sa lettre d'adieux, il explique qu'il souffre d'une "simple" syphilis, curable depuis l'introduction de la péniciline. Par ailleurs, des témoignages révèlent surtout que l'homme souffrait d'une profonde dépression depuis sa démission provoquée par un revers professionnel en 2010. Deux maux insuffisants pour justifier un suicide assisté en Suisse.

Malgré les excuses d'Erka P., la famille de la victime a décidé de porter l'affaire sur le terrain judiciaire en portant plainte, (...)

 
 

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire