M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Un juge fait tomber des accusations contre l'avorteur de Philadelphie Kermit Gosnell

PAR BEN JOHNSON

PHILADELPHIE, le 23 avril 2013 (LifeSiteNews.com (traduction CQV)) — Un juge fédéral a fait tomber neuf chefs d'accusation — dont trois accusations de meurtre et une accusation d'infanticide — contre l’avorteur de Philadelphie, Kermit Gosnell, alors que son procès a repris ce matin.

Les médias locaux rapportent que le juge a rejeté trois chefs d'accusation d’assassinat, un chef d'accusation d'infanticide, et cinq chefs d'accusation d'abus de cadavre, c.-à-d. de garder les pieds coupés de bébés avortés dans des bocaux dans sa clinique.

Gosnell fait toujours face à quatre autres accusations d'assassinat au premier degré pour les décès de nouveau-nés, en plus d’un assassinat de troisième degré pour la mort d'une de ses clientes.

L’avocat de la défense de Gosnell, Jack McMahon, avait demandé que tous les sept chefs d'accusation d'assassinat au premier degré soient rejetés en raison du manque de preuves, une tactique standard. McMahon a affirmé que l'accusation n'a pas pu prouver que les bébés sont nés vivants.

« Je suis choqué que ces accusations aient été rejetées », a déclaré Cheryl Sullenger, conseiller politique principal de l'opération de sauvetage. « J'ai entendu le témoignage de témoins très crédibles indiquant que ces bébés ont été assassinés de sang-froid par Gosnell alors qu’ils criaient et ont lutté pour la vie. »

Dans les témoignages présentés jusqu’à maintenant dans le procès, plusieurs anciens employés de Gosnell  ont raconté comment les bébés étaient régulièrement nés vivants au cours de la méthode d’« avortement » de Gosnell. Gosnell, ou un de ses collaborateurs médicaux non formés venait alors sectionner la moelle épinière des bébés.

Des témoins ont décrit avoir vu naître des bébés qui respiraient, d’autres se tordant, hurlant, et, dans un cas macabre, s’agitant dans les toilettes « en essayant de sortir », avant de disparaître aux mains de Gosnell. (…)

Le juge n'a pas indiqué pourquoi il a laissé tomber les neuf chefs d'accusation, selon des journalistes dans la salle d'audience. (…)

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire