M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Un évêque espagnol baptise 11 bébés sauvés de l’avortement par des activistes pro-vie

wpid-wp-1417784738548_810_500_55_s_c1.jpeg

Par Matthew Cullinan Hoffman (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

15 juin 2016 – L’évêque du diocèse espagnol de Getafe, Joaquín María López de Andújar, a baptisé samedi passé 11 bébés “sauvés de l’avortement” grâce au travail des Secouristes Jean-Paul II et de l’organisation pour les grossesses non désirées, Un Avenir Meilleur. 

Les Secouristes Jean-Paul II cherchent à convaincre les femmes qui visitent les cliniques d’avortement à poursuivre leur grossesse; Un Avenir Meilleur de son côté procure le logement, l’éducation et l’instruction religieuse catholique à celles qui vivent des grossesses non désirées. Cette organisation prodigue également des conseils aux femmes traumatisées par des avortements passés. Actuellement, ils s’occupent de 350 femmes âgées de 13 à 42 ans. Depuis le début de leurs activités, ces groupes ont sauvé plus de 1000 enfants à naître.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Alicia, l’une des femmes dont le fils a été baptisé, est une belle jeune fille qui “ne voulait rien savoir au début” de ce que les Secouristes Jean-Paul II avaient à lui dire à la clinique d’avortement. Selon un membre de l’équipe de secouristes cité par le diocèse, elle semblait déterminer à se faire avorter. Cependant, elle y a repensé et est retournée prendre une de leurs brochures. Elle donnera plus tard la raison qui l’a poussée à accepter cette information : “les gens qui passent de longues heures là, gratuitement, dans la fatigue, sous la chaleur ou dans le froid, ne peuvent rien faire de mal.”

Elle assiste régulièrement aux cours dispensés par Un Avenir Meilleur. “Nous sommes surpris aujourd’hui de la passion qu’elle a pour l’association. Elle n’a manqué aucun cours. Elle est heureuse,” déclare le bénévole.

Nuria, une autre jeune femme, devenue enceinte après un viol, était déprimée et sous forte pression afin d’avorter. Elle a suivi les secouristes Jean-Paul II qui témoignent qu’elle a beaucoup appris dans ses cours de catéchèse et “aujourd’hui elle commence à sourire – elle se met immédiatement à sourire dès qu'elle nous voit.”

Dislandy, une troisième femme, a été interceptée devant un centre d’avortement par les secouristes qui lui ont dit que l’enfant lui appartenait, qu’il était “original et unique.” Elle s’est progressivement calmée et a décidé de garder son enfant. Elle “est si reconnaissante qu’elle veut en parler au monde entier : ‘S’il vous plaît, ne le faites pas, j’aurais pu avorter ma fille Natalia. Je ne peux concevoir ma vie sans elle,’” selon l’organisation.

L’évêque López de Andújar a aussi baptisé des groupes d’enfants sauvés par la même organisation en 2015 et en 2013.

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire