M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Un couple adopte huit frères et sœurs pour ne pas les séparer

couple_adopts_810_500_55_s_c1.jpg

Par Nancy Flanders de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

7 décembre 2015 – Scott et Mélissa Groves se sont fiancés six mois après leur premier rendez-vous amoureux. Un an plus tard, ils sont nouvellement mariés et sont également parents d’Autumn, la fille de Mélissa, issue d’une relation précédente. Leur vie ensemble n’était que le commencement et ils désiraient ajouter des enfants à leur famille. D’après People, à l’âge de cinq ans, Autumn, demanda un petit frère au Père Noël.

Ils ne savaient pas que le vœu de leur fille se réaliserait plusieurs fois.

Selon The Daily Mail, le couple avait le cœur brisé après avoir appris qu’il ne serait pas possible pour eux d’avoir des enfants. Après avoir visité une tante qui était famille d’accueil, ils décidèrent de devenir aussi une famille d’accueil. Puis, quelques semaines avant d’obtenir leur permis, ils reçurent un appel téléphonique au sujet de deux jeunes frères – Noé, 3 ans et Chase, 22 mois.

“Ces deux-là nous prirent par le cœur presque instantanément, et je réalisai juste après que si cette chance se présentait, nous voudrions les garder dans nos vies pour toujours,” rapporte Mélissa Groves à The Daily Mail. “Peut-être que c’était le destin, peut-être que c’était une intervention divine, je ne sais pas, mais ce que je sais, c’est que le ‘court’ séjour des garçons se termina par leur adoption.”

Le couple devint une famille d’accueil en 2003, et pendant la décennie suivante, leurs vies furent changées à jamais par cette décision.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Quelques semaines avant d’adopter Chase et Noé, une travailleuse sociale les appela pour leur dire que la mère des garçons avait accouché de nouveau, d’un petit garçon, Garrett. Ils eurent alors la chance d’adopter Garrett.

“C’était évident. Comment aurais-je pu refuser à mes fils et à ce nouvel enfant d’être ensemble ? ” affirma Mélissa Groves.

Par la suite, à leur surprise, 11 mois plus tard, un autre appel à propos de la naissance d’un autre garçon, Hayden.

Hayden était né prématuré, exposé aux drogues, et avait un bec de lièvre. Les Groves savaient qu’il était leur fils, comme ses autres frères, peu importe les difficultés qu’il devrait affronter dans sa jeunesse, et ils n’hésitèrent pas à le recueillir. La famille s’agrandissait, de même que le couple était très excité. Et leur joie ne s’arrêta pas là.

La mère biologique des enfants décida de jumeler Ashton, âgé de 4 mois avec eux, et avant Mai 2009, elle accoucha de Curran, un garçon, qui rejoint rapidement à la famille Groves. Puis, après Curran vint Bryer.

La vie était calme comme elle pouvait l’être avec sept garçons et une fille dans la maison. Mais, peu avant Octobre 2013, la mère biologique des enfants eut un autre garçon. Zayn était né prématurément et avait été exposé aux drogues. Il avait également une Trisomie 21.

“Zayn est une joie complète,” rapporta Mélissa Groves à People. “Il est toujours content et nous apprend à être patient, à aimer sans condition, et a changé notre famille pour le meilleur.”

Les garçons ont aussi deux sœurs biologiques et un frère biologique, qui vivent dans la famille de leur père. Les Groves restent en contact avec la famille biologique pour faire le point sur la vie des garçons, et n’écartent pas la possibilité que leurs garçons puissent rencontrer leur mère si elle changeait son mode de vie. Ils disent qu’ils savent qu’elle aime ses garçons et ceux-ci ne sont pas aveugles ou insensibles à sa douleur et ses batailles personnelles.

“Parfois, c’est surréaliste de penser au temps quand j’avais de la misère à combattre mes émotions et je ne comprenais pas pourquoi cela arrivait à nous,” raconte Mélissa Groves au sujet de l’infertilité du couple. “Il y a toutes ces émotions, et toute cette incompréhension. Mais maintenant je vois que nous avons ces garçons et la vie va très bien, ça a du sens. Maintenant je comprends pourquoi.”

Entre la lessive, la préparation des repas et le reste des obligations rattachées au fait d’avoir neuf enfants, la vie ne va pas ralentir de sitôt, mais il semble que les Groves ne souhaitent pas leur vie autrement.

Publicité

×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire