M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Un bébé trisomique 18 : l'assurance familiale lui refuse une opération vitale

1-trisomie18-13310380_1722229628060575_2300630625838746833_n.jpg

Inspiré d'un article de Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

En novembre 2015, Greg et Heather Puruleski apprirent que leur quatrième enfant, Jonah, était trisomique 18, maladie aussi connue comme le syndrome d'Edward. On conseille souvent  aux parents d'enfants affectés par cette maladie de recourir à l'avortement, mais ce couple refusa et travailla fort pour donner toutes les chances possibles à leur fils de vivre.

Maintenant Jonah a plus d'un mois et ses parents se battent encore pour le sauver. En effet, leur compagnie d'assurance refuse toujours de défrayer les coûts de l'opération dont le bébé a désespérément besoin. 

2-trisomie18-12742391_1682614958688709_8336267523738982696_n-300x273.jpg
Bébé Johah dans le sein de sa mère (Facebook)

Bébé Jonah, alors qu'il était encore dans le ventre de sa mère, avait aussi reçu le diagnostic d'une condition cardiaque nécessitant une autre opération, que l'hôpital local pour enfants Helen Devos, refusa de lui prodiguer. Alors ce couple se tourna vers l'université du Michigan, qui accepta de faire cette opération. 

Alors, le 26 avril dernier, Jonah vint au monde par césarienne à l'université du Michigan, pesant à peine 3 livres et 12 onces. Les médecins avaient prédit que Jonah ne survivrait pas à l'accouchement ou ne pourrait pas vivre longtemps, mais la mère écrivit par la suite sur Facebook que son fils se portait bien : 

Actuellement il se porte merveilleusement bien. Il est sous perfusion, mais il respire comme tous les autres bébés de 37 semaines. Merci pour toutes vos prières. Nous en sommes bénis. Enfin, de l'espoir à l'horizon. Deux hôpitaux nous ont contactés pour nous offrir d'opérer Jonah.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Mais "Aide prioritaire", la compagnie d'assurance familiale, refuse de défrayer les coûts.

"J'en ai le cœur brisé et j'ai peur : Jonah a vraiment besoin d'être opéré le plus rapidement possible".

Depuis, les dons commencent à affluer, ce qui donne l'espoir que la famille pourra défrayer les coûts de l'opération et du séjour à l'hôpital. En attendant, la santé de Jonah connaît des hauts et des bas, selon les jours.

3-trisomie18-13315714_1722959024654302_2849188862440105850_n-300x172.jpg
Les parents de Jonah fêtent son premier mois (Facebook)

"Si seulement "Aide prioritaire" pouvait comprendre la situation de Jonah, ainsi que la bataille que nous livrons depuis son diagnostic. Cette bataille a été constante, oui constante en tout, pour sauver Jonah." Voilà ce que Heather a déclaré aux nouvelles locales du canal 8.

Une opération réussie permettrait à Jonah de vivre d'espoir. Il aurait certes besoin de d'autres opérations et de soins spécialisés, mais ces services apportent beaucoup aux personnes trisomiques et permettent même à certaines de passer le cap des dix ans. Les parents veulent l'intégrer dans leur famille, pour qu'il puisse vivre avec ses frères et sœurs, ne serait-ce que pour un court laps de temps. Ils aimeraient vivre tous ensemble, en famille, mais malgré les primes payées mensuellement, la compagnie d'assurance refuse de défrayer les coûts.

 

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire