M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016

noel-v1.JPGMerci de nous aider avec un don spécial en ce temps de Noël, où nous célébrons la naissance de notre Sauveur. Notre objectif est de 5 000$. Merci de votre précieuse collaboration.

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

2450 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Un bébé né à 19 semaines de grossesse survit pendant deux heures, et bouge même son pied (voir la vidéo).

Torres-and-Savier-672x372.jpg

Par Nancy Flanders de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Youanna Torres était enceinte de 19 semaines et 6 jours lorsqu'elle commença à avoir des crampes et à saigner. Craignant le pire, Torres et son petit ami, Fernando Viera, se précipitèrent aux urgences. Après l'examen, les médecins annoncèrent à Torres qu'elle allait accoucher prématurément, et qu'ils ne pouvaient vraiment rien y faire.

Atteinte d'une béance du col de l'utérus (quand le col de l'utérus s'ouvre trop tôt pendant la grossesse) Torres accoucha quasiment 20 semaines avant terme de son bébé, le 4 avril 2015.

My baby boy my cervix open too early i was 20weeks i miss him i love him i want him back

Posted by Youanna Torres on Sunday, April 5, 2015

Le bébé, prénommé Savier, vécut le temps de deux heures hors de l'utérus, et mourut dans les bras aimants de sa mère. Du fait de sa naissance extrêmement prématurée, les médecins ne purent rien faire pour le sauver.

Dévastés, Torres et Viera prirent des photos de leur fils, et l'enregistrèrent même dans une vidéo qui montre très bien son humanité lorsqu'il donne un coup de pied pendant que sa maman le berce. Avant qu'il ne meure, Savier reçut beaucoup d'amour dans les bras de ses parents.

Le lendemain, Torres partagea son histoire déchirante sur facebook, et demanda que l'on prie avec elle. Elle a écrit :

« Dieu donnez moi la force (…) cette souffrance est en train de me tuer. Je n'arrête pas de pleurer. Je me sens tellement faible. »

Les médecins informèrent Torres qu'elle aurait besoin d'un cerclage du col de l'utérus quand elle tombera enceinte à nouveau. Comme ça son col de l'utérus restera fermé et ce qui s'est passé avec Savier ne se reproduira pas.

Les jours qui suivirent la perte de son fils, Torres continua à partager ses émotions. C'est très difficile de se lever et de se souvenir que son fils est mort et qu'elle n'est plus enceinte. Elle était tellement heureuse à l'idée de donner le frère dont elle rêvait à sa petite fille de 10 ans, Sashalie.

« Je t'aime de tout mon coeur » dit-elle à son fils qui repose dans les bras de Dieu.

Non seulement Savier était profondément aimé, mais il a réellement vécu, même si ce fut pour une courte durée, hors de l'utérus de sa mère. A moins de 20 semaines de grossesse, c'était un être humain à part entière qui méritait bel et bien de vivre. Son beau visage nous montre à quel point lui et tous les autres enfants prématurés sont précieux.

Torres dit qu'elle sait que son fils la protège, et elle sent qu'il veut qu'elle sourit, et qu'elle soit heureuse. Elle va mettre une partie de ses cendres dans un collier afin de le garder toujours près d'elle.

Publicité



Laissez un commentaire