M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un avortement à la 28e semaine pour malformation d'une main ? L'Australie n'avait pas l'habitude d'être aussi barbare que le Canada

feministe_anarchist.png(Photo : Alexei Yakovlev sur wikimédia.org, licence creative commons)

Sur le blog de Jeanne Smits du 19 décembre 2014, cette histoire qui peut encore émouvoir en Europe, mais qui est tout à fait banale au Canada où la population a développé une terrible perte d'humanité et de sensibilité, pays où l'on peut avorter jusqu'à la naissance sans aucune raison... :

La presse australienne conte la terrible histoire d’un avortement pour une malformation génétique non mortelle, opérable, à 28 semaines de grossesse : le « fœtus » était un enfant qui aurait certes été prématuré s’il était né vivant, mais qui était parfaitement viable. Et le Sydney Morning Herald ne s’émeut pas tant de la mort de cet enfant que des difficultés rencontrées par le couple pour obtenir son avortement tardif.
La malformation a été découverte lorsque la grossesse était à 23 semaines : l’échographie a révélé une ectrodactilie à la main gauche : l’absence d’un ou plusieurs doigts et une main en forme de pince. Cela ne se guérit pas mais s’opère et se soigne. 

Cindy et Frank, les deux parents, n’avaient qu’une idée : obtenir l’avortement de leur enfant à naître. (...)

On avorte au Canada parce que l'on ne veut pas de l'enfant. Il y a longtemps que l'effort pénible, « souffrance psychologique insupportable », de tenter de justifier cet avortement, n'existe plus ici, pays du féminisme extrémiste totalitaire.

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire