M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Avent et Noël 2017

1546 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 14 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Votre générosité nous permet de dire les vérités que d’autres ne peuvent simplement pas dire tout haut !

Merci de votre appui,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Trois actrices américaines qui ont regretté leur avortement et l'ont témoigné...

Dans l'excellent livre Guérir des blessures de l'avortement, on trouve ces témoignages de grandes actrices américaines :

- Gloria Swanson

(Photo : thefoxling sur flickr.com, licence creative commons)

Mon plus grand regret a toujours d'avoir interrompu cette grossesse... Rien au monde n'a plus de prix qu'un enfant. Je n'en ai pris conscience que lorsqu'il était trop tard. Depuis, je n'ai jamais cessé de me le reprocher. (SWANSON, Gloria. Swanson on Swanson, éd. Random House, New York, 1980, p. 519.)

- Shelley Winters

(Photo : Movie-Fan sur flickr.com, licence creative commons)

Il y a quelques années, l'actrice Shelley Winters, invitée sur le plateau de télévision de l'émission de télé The Donahue Show, était en train d'évoquer quelques-unes de ses aventures amoureuses, quand elle fit soudain cette réflexion : « Vous savez, je suis d'accord avec l'Église catholique sur certains points. Vous ne m'aimerez sans doute pas si je vous dis que ... » Elle a alors raconté l'histoire de ses deux avortements. « Je suis une femme très seule. Je donnerais tout - mon argent - mes oscars, ma carrière - pour pouvoir être avec ces enfants aujourd'hui. » Et tout en exprimant de vive voix sa douleur et ses remords, Mme Winters ne pouvait retenir ses sanglots.

- Patricia Neal

(Photo : Twentieth Century Fox sur wikimédia sans copyright)

Dans une autobiographie intitulée As I am, Patricia Neal écrit à propos d'un avortement pratiqué il y a plusieurs années : « Pendant plus de trente ans, seule, la nuit, je pleurais... Si je ne devais refaire qu'une seule chose dans ma vie, ce serait bien d'avoir cet enfant. » (NEAL, Patricia. As I Am, éd. Simon & Shuster, 1988, p.134)

Ces témoignages sont réunis dans le livre : DILLON, John J. Guérir des blessures de l'avortement,  éd. MédiasPaul, Montréal, 2007, p.15-16.

Campagne de financement Avent et Noël 2017. Merci de nous aider avec un don spécial. L'objectif est de 5000$.

éclaireurs des consciences

Merci de garantir qu’au Québec il y ait au moins un organisme qui puisse dénoncer les dérives de notre époque.

1546 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 14 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire