M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Très bonne réflexion d'une sexologue sur les dangers de la « pilule du lendemain »...

Sur le site du Huffington Post du 19 novembre 2013 :

(Il y a déjà des poursuites en cours contre les fabricants de pilules contraceptives...)

(Photo : Ceridwen sur wikimedia.org, licence Creative Commons)

Elles sont quatre fois plus nombreuses à la demander qu'il y a dix ans. Le recours à la pilule du lendemain explose chez les ados suscitant l'inquiétude de leurs aînés.

Après tout, l'acte n'est pas si anodin, pour la santé bien entendu. Avec une dose d'hormones quarante fois supérieure à celle d'une pilule contraceptive régulière, elle n'est pas dépourvue de potentiels effets secondaires. Mais pour rassurer tout le monde, on persiste à le dire: elle n'est pas dangereuse pour la santé. Voilà des propos bien imprudents par les temps qui courent où les dégâts de simples pilules contraceptives sont exposés au grand jour... 
 

(...)

Qui peut croire que l'on se préoccupe vraiment de la santé des jeunes, plutôt que de protéger un mode de vie : la sexualité sur demande?

La « pilule du lendemain » empêche soit la fécondation, soit la nidation. Elle est donc une pilule abortive, mais cela, on ne le dira surtout pas aux jeunes et à leurs parents, cela pourrait les responsabiliser...

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire