M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

LE TÉLÉJOURNAL DE RADIO-CANADA : 18 ANS ET +

radio-canada.png(Photo : wikimédia sans copyright)

Le Téléjournal de Radio-Canada est présenté à 18 heures, à un moment où bien des familles sont rassemblées pour passer un moment agréable autour de la table. Le 15 octobre, on y a diffusé un reportage sur la décision que doit prendre la Cour suprême à propos du suicide-assisté.

Est-ce adéquat de parler d’un sujet aussi délicat à une heure de grande écoute pour la jeunesse. Justifier le suicide-assisté pour des personnes très malades ou handicapées, peut influencer des jeunes vivant des situations difficiles ou des personnes dépressives, à attenter à leurs vies. Le découragement, la souffrance intolérable ne sont pas toujours faciles à mesurer.

Toutefois, ce qui a été le plus choquant dans ce reportage, c’est la présentation d’images montrant le Dr Morgentaler pratiquant un avortement sur une femme, les jambes écartées, bien en vue. Ouf ! Quel manque de respect envers le public à l’écoute et quel manque de compassion envers la vie des enfants à naître !

Y a-t-il vraiment une différence entre la vidéo montrant le Dr Morgentaler utilisant un aspirateur pour démembrer sa jeune victime et celles de Luka Magnotta utilisant un aspirateur pour étouffer des chatons ou faire encore pire… ? Le résultat est pourtant le même : des victimes innocentes sont tuées ou démembrées et se retrouvent dans les déchets.

Heureusement que la télévision de Radio-Canada ne présenterait jamais les vidéos montrant la cruauté de Magnotta. On peut toutefois se demander pourquoi notre télévision d’État n’éprouve pas le même respect envers la victime d’un avortement.

Aussi, c’est tellement insensé de promouvoir le Mourir dans la dignité des personnes malades ou handicapées tout en montrant les images de l’avortement d’un enfant qui ne demandait qu’à vivre et qui meure sans anesthésie dans l’indignité la plus totale.

Solange Viau
Montréal
16 octobre 2014

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?
Nous avons besoin de vous.
Merci de donner un peu moins de 2,50$
par semaine pour assurer la survie de ce
site de nouvelles unique au Québec >>
Publicité

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire