M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Très belle réflexion sur une enfant qui n'a vécu que deux jours

Sur le site du diocèse de Montréal,voici un court extrait d'un adieu à une petite enfant  :

(Photo :  Steve-©-foto sur flickr.com, licence creative commons)

 

 

(...)La petite Clara m’aura fait comprendre quelque chose de Dieu. Elle n’a même pas eu le temps d’apprendre à aimer et pourtant, elle aura été aimée d’un grand nombre de personnes.  Elle a été aimée non pas en raison de ce qu’elle a fait, dit ou accompli, mais parce qu’elle était là, tout simplement. Elle n’a pas eu le temps d’aimer. Elle a tout juste eu un peu le temps d’être aimée. Parce  qu’elle existait, elle était aimée. Et avec le Seigneur, c’est pareil. Parce que nous existons, nous sommes aimés. Dès le sein maternel, nous sommes quelqu’un à ses yeux. Il nous aime non pas en raison de ce que nous faisons, disons ou accomplissons, mais parce que nous sommes tout simplement là, parce que nous existons. Nous sommes ses enfants. « Tu existes? Mais c’est merveilleux !» dit-il à notre baptême.

(...)

Abbé Alain Roy

La vie est toujours un don!

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire