M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Sondage Environnics : les jeunes Canadiens veulent interdire les avortements après le premier trimestre de grossesse

Cette information est tirée de LifeSiteNews.com du 21 mars 2013 (traduction CQV) :

 

 

 

Sondage : Les jeunes Canadiens veulent restreindre l'avortement à 12 semaines

PAR THADDEUS BAKLINSKI 

OTTAWA, 21 mars 2013 (LifeSiteNews.com) — Une majorité de jeunes Canadiens et Canadiennes affirment que les avortements ne devraient pas être légaux après 12 semaines de gestation, selon les conclusions d'un récent sondage Environics commandé par Vie-Canada, l'organisation d’éducation nationale pro-vie.

Le sondage d'Environics Sondage Omnibus  a été mené auprès de 2021 Canadiens entre le 24 janvier et le 5 février.

L'enquête a révélé que près de 80 pour cent des 18-29 ans interrogés sont opposés aux avortements pendant le troisième trimestre et que 55 pour cent le sont pour les avortements du deuxième trimestre.

Le deux tiers des femmes sont contre les avortements pendant le troisième trimestre et 49 pour cent le sont pour les avortements du deuxième trimestre.

Dans la population en général, 65 pour cent ont déclaré que l'avortement devrait être illégal dans les trois derniers mois de la grossesse et 46 pour cent ont dit qu'il devrait être illégal dans le deuxième trimestre.

Au cours de l'enquête, les participants ont reçu des informations sur le développement du fœtus et ont été informés qu'à l'heure actuelle, il n'existe pas de restrictions légales sur l'avortement au Canada, à n'importe quel stade de la grossesse.

Ils ont ensuite été questionnés sur le stade où la loi devrait protéger la vie humaine.

Soixante pour cent ont déclaré qu'il devrait y avoir une protection juridique avant la naissance, 23 pour cent ont dit dès la conception, 13 pour cent estiment que cela devrait être après deux mois de gestation; 14 pour cent au bout de trois mois, et 10 pour cent à partir de six mois. Au total, 50 pour cent estiment que la loi devrait protéger la vie humaine, à la fin du premier trimestre.(...)

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire