M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2641 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Soeur Marie-Paul Ross explique les "écarts" de 80% des prêtres et religieux

Dans le livre « Je voudrais vous parler d’amour… et de sexe. » la religieuse sexologue affirme : « Entre 10% et 20% des prêtres et des religieuses que j’ai croisés en formation ou soignés affirment avoir respecté ou respectent leurs promesses de célibat sacerdotal et religieux… Ce qui veut dire qu’environ 80% d’entre eux ont eu des écarts. »
 
Bien sûr, les médias ont sautés sur cette information scandaleuse. Le terme écart n’étant pas défini, c’était une bonne façon d’identifier les communautés religieuses comme des repères de déviations sexuelles de toutes sortes.
 
Sœur Marie-Paul Ross, répondant à des critiques parues dans la revue Pastorale Québec, vient enfin d’apporter sa définition du terme « écart » :
 
« Voici ce que j’entends par écart: L’écart inclut une variété de conduites et d’attitudes banalisées qui font pourtant dommage au célibat. Pour en donner quelques exemples mineurs : attachement irrégulier à une personne-chose-lieu de mission, autoérotisme avec fantasmes de vie de couple, vu de pornographie avec autostimulation, amourette, nourrir l’amourachèrent, confusion dans l’amitié, vivre des relations de dépendances qui conduisent à des échanges (lettres, téléphones, contacts amoureux, etc.) l’incapacité d’être libre devant des jeux, internet ou encore Facebook. »
 
René Tessier, prêtre et directeur de la revue Pastorale Québec, commente cette mise au point :
 
« Ses déclarations fracassantes (répétons-le) et très contestables ont gravement blessé de très nombreuses personnes en Église. Elle aurait eu l’occasion de nuancer ou préciser ses propos à plusieurs reprises mais ne l’a pas fait. Voici qu’elle écrit maintenant que ses « écarts » en matière de sexualité recouvrent toute une gamme de comportements, du téléphone à Facebook en passant par les jeux vidéos et l’attachement exagéré à une tâche ou une mission. Nous voici bien loin de ce que le public entend généralement par le mot « sexualité ». Peut-être gagnerait-elle à parler plutôt d’affectivité ? Quoi qu’il en soit, ce paragraphe en haut de sa page 3, sous l’intertitre « Écart », peut s’avérer très utile pour mieux comprendre ce qu’elle dénonce mais qu’elle a systématiquement oublié de spécifier dans ses nombreuses interventions médiatiques. »
 
Dans une vidéo parue sur le site du journal de Québec, Marie-Paul Ross explique de nouveau son point de vue. L’amélioration de la solidité de la vie affective de chacun est certainement souhaitable dans notre église. Il est dommage que Sœur Marie-Paul Ross n’ait pas expliqué plus tôt ce qu’elle entendait par le terme écart.

Certains aspects de l'enseignement de soeur Ross sont certainement précieux, mais le manque de nuance et les erreurs contenues dans son livre en matière de contraception et d'avortement par exemple, viennent faire ombrage aux nombreuses perles que soeur Ross apporte.

Il faut rappeler que Pierre Gaudette, le directeur de la thèse de doctorat de soeur Marie-Paul Ross, est loin de faire l'unanimité. Nombre d'étudiants furent déçus par ses enseignements relativistes nébuleux, n'osant pas affirmer clairement son désaccord avec la sagesse de l'enseignement de l'Église en matière de morale. Veritatis Splendor n'était que l'opinion de certains théologiens pour lui... et son opinion personnelle servait à la formation des futurs prêtre que l'Église lui confiait!

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2641 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire