M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Selon le neurologue Paul Ranalli, l'enfant à naître peut ressentir la douleur dès la 16e semaine de grossesse

Sur le site de vivere.info :

(Le Dr Paul Ranalli, neurologue à l'Université de Toronto)

 

 

 

Selon les neurologues experts comme M. Paul Ranalli, qui enseigne et pratique activement dans son domaine à Toronto, les études scientifiques les plus récentes, crédibles, objectives et reconnues concernant la douleur chez l’enfant à naître indiquent que l’enfant réagit par un mouvement d’évitement, quand on le touche, dès la huitième semaine de gestation. Dans sa conférence d’octobre 2008, M. Ranalli a affirmé toutefois que cette réaction pourrait n’être qu’un simple réflexe qui ne comporterait pas de réelle sensation de douleur.
 
 M. Ranalli a enchaîné avec l’affirmation plus certaine selon laquelle l’enfant à naître manifeste clairement des signes de perception de la douleur dès la 16e semaine de gestation, auquel stade les connexions « sous-corticales » (c.-à-d. en dessous de la couche superficielle du cerveau appelée « cortex ») sont en place.
 
M. Ranalli a aussi indiqué que les connections requises pour la perception de la douleur au niveau du thalamus, soit l’organe clé de la perception de la douleur dans le cerveau, sont en place dès la 13e semaine et demi de gestation. 
 
M. Ranalli a confirmé que le cortex n’est pas indispensable à la perception de la douleur. 
 
M. Ranalli a ajouté que le modèle théorique de perception sensorielle qui prévaut actuellement selon lequel les connections neuronales sont indispensables pour la perception de la douleur pourrait être complètement 
inadéquat. Les composantes chimiques et hormonales de la douleur, entre autres, entreraient peut-être beaucoup plus en ligne de compte que soupçonné chez l’enfant à naître. (...)

Pour plus d'information sur le sujet, le site LifeSiteNews vient de faire paraître un article sur la douleur de l'enfant à naître.

Il existe également un dépliant qui résume la question. Pour le voir, cliquez ici.

Enfin, pour ceux qui veulent un approfondissement des découvertes scientifiques sur le sujet, le livre L'aube du moi, publiée en 2009, par le néonatologue Carlo Valerio Bellieni, spécialiste de la douleur foetale demeure une référence.

Extrêmement intéressante également est la conférence du Dr Paul Ranalli donnée en juillet 2010 et qui explique comment les études pro-avortement parues en 2005 dans le Journal of the American Medical Association ne reflètent pas les dernières découvertes sur la douleur foetale.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire