M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes.

noel-v1.JPGMerci de nous aider avec un don spécial en ce temps de Noël, où nous célébrons la naissance de notre Sauveur. Notre objectif est de 5 000$. Merci de votre précieuse collaboration.

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Sans étude québécoise sur le sujet, l'ordre des psychologues québécois condamnent la thérapie réparatrice (homosexualité)

MONTRÉAL, le 12 décembre 2012 ( LifeSiteNews.com ) (Traduction libre CQV)
–L’organisme de réglementation de la province de Québec a mis en garde les psychologues du Québec. Ils pourraient faire face à une accusation de violation de l'éthique s’ils aident les patients à surmonter des attraits indésirables pour les personnes de même sexe.
L'Ordre des psychologues du Québec a statué que la thérapie réparatrice est «contraire à l'éthique" dans une nouvelle prise de position adoptée le mois dernier - adoptée, disent-ils, en lien avec la récente interdiction de la Californie sur l'utilisation de la thérapie avec des mineurs. Cette interdiction a été temporairement bloquée récemment par un juge fédéral, qui a exprimé des doutes quant à la constitutionnalité de l'interdiction.
"Compte tenu de l'état de la recherche sur ces questions, il serait contraire à l'éthique d'offrir aux personnes homosexuelles qui souhaitent s'engager dans une psychothérapie, une intervention visant à changer l'orientation sexuelle comme un moyen de les traiter», indique la déclaration de l’ordre des psychologues du Québec.
«Proposer une intervention visant à changer l'orientation sexuelle ... pourrait corroborer la fausse croyance que l'homosexualité est anormale », ajoute-t-il.
Diane Côté, directrice des communications de l'OPQ, a déclaré à LifeSiteNews que le Québec n’a pas de lois régissant  la thérapie réparatrice mais a également indiqué que cela ne signifie pas que les psychologues sont libres de le proposer. En droit québécois, les psychologues sont régis par le Code de son organisation de déontologie.
«Les psychologues doivent respecter le code d’étique de l'OPQ . Si l'OPQ a reçu une demande d'enquête sur la conduite d'un psychologue, l'OPQ enquêtera sur cette affaire ", a expliqué Côté.
Des politiques semblables à celle adoptée par l'OPQ ont déjà été utilisées pour cibler des thérapeutes chrétiens.
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire