M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Réplique à Gilles Duceppe parue dans le journal Le Soleil

Sur le site du journal Le Soleil du 22 mars 2013:

(Gilles Duceppe, ancien chef du Bloc Québécois, chroniqueur)

 

 

M. Duceppe clame que l'avortement en cas de viol est un «acte de charité». Ainsi, la violence serait acceptable? Car je mets au défi M. Duceppe et quiconque de me dire que l'avortement ne constitue pas un acte de violence, non seulement envers l'enfant mais envers la femme. M. Duceppe ne sait-il pas que répondre à la violence par la violence ne fait que perpétuer le cycle de la violence? L'avortement est un acte traumatisant pour la femme, et encore plus, justement, à la suite du traumatisme du viol. Plusieurs femmes victimes de viol qui ont donné naissance à leur enfant témoignent que l'enfant leur a apporté une occasion de guérison merveilleuse, que cet enfant innocent était la meilleure «vengeance» qu'elles n'auraient jamais pu imaginer, soit la victoire du bien, de la vie, sur la mort, sur le mal. Le traumatisme de l'avortement n'est pas toujours évident dans l'immédiat, mais il se manifeste parfois des décennies plus tard, à la suite d'un déni et d'un refoulement pouvant aller jusqu' à l'amnésie (ne plus s'en souvenir). Les programmes de guérison à la suite de l'avortement sont très courus et font un bien énorme.

 Isabelle O'Connor, Gatineau
 

 

 

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire