M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Récit d'un avortement forcé : un terrible témoignage

Sur le site de forum.doctissimo.fr du 2 octobre 2013, ce témoignage d'une femme qu'on a obligée à avorter:

 

 

 

 

Bonjour, c'est mon premier sujet sur le forum donc je me présente. Je m'appelle Claire, j'ai 18 ans.
 
Le 31 juillet je me suis aperçu que j'étais enceinte après un retard de règle. J'étais heureuse, mais mon copain ne l'accepter pas. Il a changer d'avis et nous étions content. Je l'avais annoncer à ma mère, elle le prenait bien au début puis 2 semaines après elle ma mis à la rue après une dispute. Elle à mis au courant une amie de la mère de mon copain, qui ma ensuite appeler pour me dire qu'elle venait me voir à la maternité ( J'étais parties au planning pour avoir de l'aide, mais il était fermer donc je aller à la maternité ). Elle est arrivée, ma demander ce que je compter faire. Evidamment je lui est dit que je ne savais pas, vue que je savais qu'elle aller me faire tout un serment sur le fait d'avoir un enfant à mon âge. Elle ma dit de téléphoner à mon copain pour savoir ce qu'il voulait vraiment et il ma dit qu'il ne voulait plus du bébé. J'étais détruite, je lui en voulais terriblement !
Arriver dans la maternité on ma fait une echographie vaginal ( Je n'étais qu'à 6SA ) pour vérifier si il y avait bien une grossesse. Les parents de mon copain étant en vacance, mon copain a du les mettre au courant pour que je viennes chez lui. Le décisions était clair : TU AVORTES Je n'osais rien leurs dire, à leur retour j'ai laisser faire les choses. J'ai fais semblant de vouloir avorter pour ne pas être à la rue, et la mère de mon copain ne me laisser pas mon mot à dire. A chaque rendez vous elle voulait être dans la pièce. La personne qui s'occuper de moi a voulu que je fasse un avortement par aspiration moins 'tromatissant' qu'une fausse couche. J'ai laisser faire les demarches, ma belle mère regarder sans cesse les papiers, me disant de les remplir ect. Je l'ai fait, en me disant dans ma tête ' Ne t'inquiète pas, tu les prendras pas ses putains de cachets et tout ira bien pour le bébé'. Je me disputer avec mon copain assez régulièrement pour le garder, en vin.. Arriver la veille, 22h00 sa mère m'appelle pour mes cachets. J'ai fait semblant de les prendre et je me suis vite retourner pour monter en haut et les recrachet. Mon copain ma vite rattraper et j'ai cracher les cachets par terre. Ils m'ont remit les cachets dans un verre, je pleurer. Elle me sortait tout un serment 'ON ne peut pas le garder, on a pas les moyens, regardes t'as pas de situations, t'as rien' alors que s'était faux. J'ai de l'argents de côtés et ma mère aillant reprit de mes nouvelles voulait que je gardes le bébé. Je ne pouvais pas partir de chez mon copain comme il habite assez loin de chez moi et je n'ai pas de voiture et plus d'argent pour payer le train. Le matin je suis aller au planning. Au moment de reprendre les cachets je n'ai rien dit comme mon copain était dans la pièce avec moi et que j'avais peur qu'il aie le dire à sa mère. Que on me vire du planning car je ne voulais pas avorter...
 
On ma enmener au bloc, je pleurer et les medecins on dit que s'était juste l'appréhension. J'ai fait signe que non et ils m'ont endormi. Je me suis réveiller, j'ai senti du sang couler et j'ai vérifier ( désolé du moment grade ) j'ai commencer à pleurer en demandant qu'on me rende mon bébé, la femme me disait de me calmer car j'augmenter ma tension. J'ai essayer de me lever mais j'étais trop sonner et je n'avais pas de force. Quand ils ont vue que je n'arrêter pas d'appeler mon bébé et d'hurler dans la salle de réveille ils m'ont remit dans ma chambre et m'ont envoyer la psy ( celle qui s'occuper de moi pour les papiers ect ) et elle ma dit qu'elle avait bien vue que je ne voulais pas avorter, elle ma demander pourquoi je n'avais rien dit..
 
Cela fait 1 mois que j'ai avorter, je me sens détruite, je m'en veux, j'en veux à mon copain et à sa mère. Mon copain veut refaire un bébé en Juillet, mais moi je ne veux pas attendre. Le miens me manque tellement, je me sens si vide, si détruite. Je sais que je suis jeune, mais j'ai assez d'argent pour élever un enfant. Mon copain commence à travailler en Juillet prochain..
 
J'envie d'enlever mon sterilet ( Suite à l'avortement on m'en a mis un ) pour essayer de faire un bébé, sans le dire à mon copain. Je sais que c'est dégueulasse de faire ça, mais lui ce qu'il ma fait et tout autant dégueulasse...Bien sur j'ai pensé à mon petit bout, mais peut-être que mon copain restera si il fait enfin face à sa mère...
 
J'ai besoins d'avis, je ne sais plus quoi faire. Je pètes les plombs sans mon petit bout...
 
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire