M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

3502 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Objectif atteint ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Prostitution : Un autre « soin de santé » ?

moulin-rouge-392147_640.jpg

Par Paul-André Deschesnes

La société québécoise regorge de toutes sortes de soins de santé. On se rappelle très bien que l’avortement et l’euthanasie ont été légalisés chez nous, sous prétexte que ce sont des soins de santé.

Il y a quelques mois, un jugement de la Cour suprême du Canada a décrété que la prostitution ne doit plus être considérée comme quelque chose de mal et de criminel. Les avocats des prostituées avaient plaidé devant le plus haut tribunal du pays que celles-ci rendent des soins de santé aux personnes ayant besoin d’activités sexuelles.

Dans le journal « La Presse » du 22 juillet 2015, on nous informait que les sex-shops pourraient bientôt être considérés eux aussi comme des commerces qui rendent des soins de santé à la population.

×

Campagne de financement été 2017

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

3502 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Objectif atteint ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Le débat qui se déroule actuellement devant la justice québécoise concerne les heures de fermeture pour ces commerces très populaires qui ont pignon sur rue en très grand nombre dans toutes les régions du Québec. Les propriétaires affirment qu’il faut leur permettre de rester ouverts très tard en soirée, comme les pharmacies.

Il paraît que dans notre belle province, « les sex-shops sont des commerces qui rendent des soins de santé incontournables et qui améliorent grandement la santé sexuelle de la population ». Voilà ce que les avocats ont plaidé avec l’appui de savants psychologues et sexologues venus témoigner en faveur des commerçants.

Toutes ces grandes surfaces de produits érotiques, aussi ridicules les uns que les autres, ont pour but « d’augmenter l’excitation sexuelle à son paroxysme, ainsi que le désir et la satisfaction sexuelle » (La Presse, 22 juillet 2015).  Il faut donc les considérer comme des produits de santé qui favorisent une saine sexualité.

Actuellement, un premier jugement vient de tomber ; il refuse la demande des sex-shops sur les heures de fermeture ; ceux-ci vont maintenant se prévaloir de leur droit d’aller en appel et peut-être même jusqu’en Cour suprême pour défendre la « santé » du bon peuple québécois. Je suis certain qu’ils finiront par gagner leur cause.

Notre société décadente et athée fait la promotion du MAL en le définissant comme le BIEN. Les sex-shops, comme les bordels, sont une honte nationale au Québec. Tous ces produits diaboliques n’ont aucun rapport avec le véritable amour humain entre un homme et une femme.

Dans notre société, qui a perdu tous ses repères, le sexe est devenu un vulgaire loisir qui n’a plus aucun rapport avec l’acte sacré de la procréation. La jouissance suprême et la performance athlétique sexuelle sont les cibles à atteindre pour vivre une sexualité dite normale. Nous sommes à des années-lumière d’une véritable santé sexuelle telle que voulue par notre Créateur.

Le bon peuple québécois est de plus en plus malade sur le plan sexuel depuis qu’il a renié et ridiculisé les commandements de Dieu. Il se vautre maintenant dans la fornication et la luxure ; ces nouvelles « valeurs » à la mode sont aujourd’hui présentées comme de doux et agréables péchés qu’il faut consommer en quantité industrielle.

À tous les niveaux de la société l’industrie du sexe fait fureur au Québec et rapporte des centaines de millions de dollars en retombées économiques. Le Malin est mort de rire devant cette décadence postmoderne.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

3502 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Objectif atteint ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire