M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Avent et Noël 2017

1531 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 15 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Votre générosité nous permet de dire les vérités que d’autres ne peuvent simplement pas dire tout haut !

Merci de votre appui,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Procréation assistée: donnez votre avis en ligne

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
Le Soleil

 


Actualités, mercredi, 3 septembre 2008, p. 10

 


Procréation assistée: donnez votre avis en ligne

 


Samson, Claudette

 


Après l'avortement de son projet de loi sur la procréation assistée en juin, Québec entame aujourd'hui une consultation publique sur diverses pratiques, allant du don de sperme et d'ovules à la sélection des embryons en passant par les mères porteuses. La consultation menée par la Commission de l'éthique, de la science et de la technologie se tient en ligne jusqu'au 3 octobre.
En juin, le gouvernement Charest a dû renoncer à faire adopter un projet de loi sur la procréation assistée, en raison de l'insistance des partis d'opposition à y inclure le remboursement des traitements de fertilité, ce que refusait le ministre de la Santé d'alors, Philippe Couillard.

 


C'est M. Couillard qui a par la suite demandé la production d'un avis à la Commission. Un comité de spécialistes a été formé à cette fin, mais "on ne voulait pas que ça reste juste un dialogue d'experts", indique Geneviève Trépanier, conseillère en éthique à la Commission.

 


La consultation prend la forme d'un questionnaire dans lequel les citoyens sont invités à dire ce que devrait faire l'État, en tant que gardien de l'intérêt public, en matière de procréation assistée. Trois grands thèmes sont retenus : le don d'ovules, de sperme et d'embryons, les mères porteuses et le diagnostic préimplantatoire.

 


Présentement, le diagnostic préimplantatoire n'est utilisé au Québec que pour déterminer si un embryon à être implanté est porteur d'une maladie mortelle.

 


"Mais on craint les dérives, qu'il soit utilisé pour déterminer le sexe ou des maladies moins graves", note Mme Trépanier.

 


Outre la consultation publique, la Commission rencontrera des spécialistes et des groupes intéressés par ces questions. Son avis devrait être publié au printemps 2009, mais les résultats de la consultation publique seront diffusés vers la fin octobre.

 


On trouve le questionnaire à l'adresse suivante : http://www.ethique.gouv.qc.ca/

 

 

 

2008 Le Soleil

Campagne de financement Avent et Noël 2017. Merci de nous aider avec un don spécial. L'objectif est de 5000$.

éclaireurs des consciences

Merci de garantir qu’au Québec il y ait au moins un organisme qui puisse dénoncer les dérives de notre époque.

1531 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 15 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire