M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Prendre soin de son tas de cellules! Conseils pour les femmes enceintes…

Un livre qui amusera la Fédération des Femmes du Québec et le Conseil du statut de la femme, vient de paraître en juin 2012 et se trouve dans la plupart des librairies et pharmacies : S’alimenter selon les âges et les saisons, par le Dr Jean-Claude Rodet, aux éditions Marcel Broquet.
En effet, il semble utiliser un langage bizarre pour décrire le « tas de cellules » si cher à nos avorteurs.
Quelques exemples :
Page 18 : « Adopter une alimentation spécifique pendant la grossesse est essentiel pour la femme et pour l’enfant qu’elle porte. Cette alimentation spécifique permet de se maintenir en bonne santé et d’assurer un développement adéquat du bébé. »
Page 20 : « Le cerveau, le crâne, la colonne vertébrale de bébé se forment pendant les premières semaines de grossesse. »
Page 20-21 : « L’acide folique (vitamine B9), appelé parfois folacine et même vitamine L1, est une vitamine dite essentielle pour la croissance du bébé, en particulier durant les huit premières semaines de grossesse, et peut réduire les risques d’anomalie du tube neural (le tube neural est l’ébauche tubulaire du système nerveux central).
Les anomalies du tube neural (ATN) sont des problèmes congénitaux qui surviennent lorsque le tube neural ne se ferme pas correctement durant les premières semaines de grossesse. Il s’ensuit des anomalies à la colonne vertébrale, au cerveau ou au crâne, qui peuvent entraîner la naissance d’un enfant mort-né ou des handicaps à vie. »
De la page 21 à 23, entre autres, le médecin donne toute une série de restrictions scandaleuses à la femme enceinte, comme si elle devait se préoccuper du tas de cellules à l’intérieur d’elle, comme si elle ne savait pas s’occuper de son corps. Quelques exemples :
P.21 : « Pour vivre une grossesse heureuse, éviter les “ennemis”»
(…)
— «Le soda, cola, boissons gazeuses, sucrées, alcoolisées (risque d’hyperactivité, de faible capacité de concentration et de troubles émotifs chez l’enfant à naître).»
(…)
P.22 : « les lieux tristes, bruyants, enfumés nuisent à la santé nerveuse de la mère et du bébé
P.23 : «Dans presque tous les plastiques mous, on trouve des phtalates. Il s’agit de liquides qu’on mélange aux plastiques pour les rendre souples. On les surnomme des assouplisseurs à plastique.
Les femmes enceintes doivent être très vigilantes face aux produits de PVC et de plastique contenant ces phtalates : sacs d’épicerie, bouteilles de jus, etc. Ces produits sont également utilisés pour stabiliser les odeurs dans les produits de beauté, les parfums, les déodorants, certaines crèmes pour la peau, les vernis à ongles, les gels parfumés pour les cheveux, etc.
(…)
Pour éviter toute anomalie du système reproducteur des bébés, les femmes enceintes doivent éliminer tout contact avec les phtalates.»
P. 28 :« Une femme enceinte qui fume et/ou qui côtoie des fumeurs rend son bébé fumeur.»
Cessons de plaisanter. Ce livre du Dr Rodet exprime bien le malaise causé par l’illogisme de la situation canadienne. Si la mère veut de l’enfant, il est bel et bien considéré comme un bébé. Si elle n’en veut pas, il est considéré comme un tas de cellules, une partie du corps de la mère. Et c’est la raison pour laquelle l’auteur parlera pour désigner l’enfant avant sa naissance, tout autant de bébé, d’enfant à naître que d’embryon, de fœtus en voie de devenir bébé, mais certainement jamais de tas de cellules, expression chérie des avorteurs…
L’illogisme de la position féministe pro-avortement explique que dans les manifestations ou les débats, très peu de pro-choix s’avanceront sur le terrain glissant de l’argumentation. Les insultes servent d’arguments et la violence vise à empêcher toute forme de manifestation d’appuis aux droits des enfants à naître. Très rares seront les pro-choix qui sont capables d’admettre, en toute sincérité, qu’ils réclament le droit de tuer un être humain, auxquels ils ne veulent pas donner le statut de personne parce que cela viendrait empêcher son élimination, parce que sa présence gêne la femme qui le porte.
Et c’est pour cela que la fédération des femmes du Québec, si elle avait un minimum de cohérence, devrait exiger la révision des livres portant sur la grossesse pour faire éliminer les termes ambigus qui peuvent laisser percevoir la réalité de l’enfant à naître. Mais elle a probablement trop de travail, pour l’instant. Sa préoccupation est de faire démissionner une femme, Rona Ambrose, qui n’aime pas, elle, jouer à l’autruche.
 RODET, Dr Jean-Claude.  S’alimenter selon les âges et les saisons, pour être en forme toute l’année, éd. Marcel Broquet,  Saint-Sauveur, 2012, 223 pages.
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire