M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Précisions sur la découverte d'une communication possible avec Scott Routley, malgré son état neurovégétatif

Sur le site de Zenit.org du 15 novembre 2012:

 

(Le neuroscientifique britannique Adrian Owen)

 

 

 

ROME, jeudi 15 novembre 2012 (Zenit.org) – «Non» : ont répondu les ondes cérébrales de Scott Routley, un Canadien de 39 ans, dont le cerveau a été pourtant gravement endommagé lors d’un accident de la route, il y a 13 ans.
 
(...)
 
L’expérience a été menée au Canada, à l'université de Western Ontario par un neuroscientifique britannique : Adrian Owen. Sa découverte bouleverse la médecine.
L’équipe a utilisé une machine à imagerie par « résonance magnétique fonctionnelle », qui permet par exemple d’obtenir des réponses simples et silencieuses d’une personne éveillée, en mettant en évidence les zones du cerveau activées par sa pensée.
Les médecins ont demandé à Scott Routley de s’imaginer en train de jouer au tennis, s’il voulait dire « oui », et pour dire « non », de s’imaginer en train de se promener dans sa maison. Ils ont noté les zones du cerveau qui s’activaient.
Puis ils ont paramétré la machine à partir des questions/réponses qu’ils connaissaient comme «le nom de jeune-fille de votre mère est-il Dupont ?»
Puis ils ont posé une question dont ils ne savaient pas la réponse : «Est-ce que vous souffrez ? » (« Are you in pain?»). La zone du cerveau « non » s’est activée.
 
Pour Adrian Owen, ce progrès décisif devrait permettre d'aider les patients en ajustant les soins.
Jusqu’ici au contraire, pour les médecins, « l’état végétatif » succédant au « coma », semblait être caractérisé par l’absence de « conscience de soi », de l’entourage et par l’impossibilité de communiquer.

 

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire