M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Pourquoi Campagne Québec Vie travaille-t-il également contre la contraception plutôt que de se concentrer sur l’avortement?

Souvent, les opposants lors de manifestations pour la défense des droits de l’enfant à naître se réclament de groupes anarchistes, gais, et lancent des slogans sur leur droit de vivre leur sexualité comme ils l’entendent. Quels liens font-ils avec l’avortement?

Bien que ce lien ne soit pas explicite, il est bel et bien là. Je me souviens d’une pancarte d’un manifestant disant : « I love sex. I hate life ».

S’ils aimaient vraiment la sexualité, ils aimeraient aussi la vie. Mais leur conception de la sexualité pour le plaisir, le plaisir uniquement, détache ce dernier de l’amour et c’est toute la différence.

Lorsque nous combattons pour l’enfant à naître, nous travaillons pour une vision globale de la vie imprégnée d’amour. Nous travaillons sur nos cœurs pour que l’autre ne soit jamais vu comme un poids, un être de trop dont on peut se débarrasser ou utilisé pour son plaisir. C’est un être à aimer. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons changer la réalité, la modifier pour nous faire croire que l’enfant à naître n’est pas déjà pleinement lui-même, un être humain plein de potentialités, pas un être humain potentiel…

Pour les mêmes raisons, nous ne pouvons utiliser la sexualité comme un moyen d’assouvissement personnel, mais plutôt la considérer comme une façon merveilleuse de communiquer et, dans le couple, de se transmettre d’une façon unique tout l’amour que nous voulons donner et accueillir de cette personne choisie pour ne faire qu’un avec nous.

La contraception relève d’un refus de se donner complètement, du refus d’une partie de notre sexualité, de notre corps, qui transforme la relation de don et accueil, en relation de prise mutuelle d’un plaisir, transformant ce dernier en but ultime à atteindre, éteignant par là même la satisfaction qui ne peut naître que de l’amour. La contraception attaque l’amour dans le couple, ce qui n’est pas le cas des méthodes de régulation des naissances choisies dans un esprit d’ouverture à la vie et de responsabilité parentale.

Comment dans une relation contraceptive accueillir l’enfant qui arrive « par accident », alors que le but de cette relation n’est pas le don de soi et l’accueil, mais de s'emparer d'un plaisir égoïste? Il y a une fermeture du cœur à la base de la contraception qui rend beaucoup plus difficile l’acceptation de l’arrivée d’un enfant « par accident ».

L’esprit contraceptif est la racine principale de l’avortement. D’où notre combat contre ce cancer de l’amour conjugal.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire