M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Politicien britannique: Les enfants handicapés devraient être tués « comme les agneaux difformes... »

Un signe qui montre que l'Apocalypse est à nos portes

par Rebekah Maxwell, traduction de Campagne Québec-Vie

Vous constatez que l'humanité a vraiment «évolué» lorsque la nation qui a autrefois dépensé des trillions de dollars et des millions de vies pour arrêter les génocides d'Hitler, élit maintenant ses propres demi-Hitlers.

Vous voyez, les choses sont devenues un petit peu chères au pays des soins de santé socialisés. Il n'y a tout simplement pas assez d'argent des taxes, de lits d'hôpitaux et de médicaments pour tout le monde. La solution d'un leader?

Tuer les enfants handicapés. Comme des animaux.

Colin Brewer (photo à gauche) est un politicien britannique. Il avait démissionné, complètement discrédité, après avoir dit publiquement que « les enfants handicapés coûtent trop d'argent au Conseil et devraient être euthanasiés. »

Or, il a été réélu au mois de mai.

Il a été réélu.

Et quel a été son premier geste après avoir obtenu une fois de plus le soutien du public et une charge publique? De détailler, en des termes explicites, comment les enfants handicapés devraient être tués.

Dans une interview avec Disability News Service, le conseiller Brewer a dit que nous devrions peut-être éliminer sélectivement les enfants handicapés comme on supprime les agneaux difformes ; or ceux-ci sont souvent fracassés contre le mur.

« S'ils ont un agneau difforme, ils se débarrassent de lui », a-t-il dit. « Ils l’éliminent. Bang ».

Bang. Les personnes handicapées coûtent tout simplement trop cher à entretenir, donc elles doivent disparaître.

« Nous sommes seulement des animaux », a poursuivi Brewer. « Vous ne laissez pas courir des agneaux à cinq pattes et deux têtes. Ils sont tués, écrasés contre le mur, éliminés. »

Lorsqu'on lui a demandé s'il y avait une différence entre tuer un agneau ou un être humain, il a simplement dit, selon Disability News, « Je pense que le coût doit être évalué. »

« Ce n'est pas quelque chose que je voudrais faire, mais il y a une quantité limitée dans le seau », aurait-il dit. « Il faut trouver un équilibre entre donner des services à la communauté ou des services à la personne. »

Quel héros progressiste.

Au lieu de s'accrocher à la notion démodée que tous les êtres humains sont créés égaux, à l'image de Dieu, avec une valeur intrinsèque et une dignité inestimables, il est prêt à dire ce que tout homme moderne et évolué sait: nous ne sommes que des animaux. Loin d'être des individus inestimables, nous sommes les rouages de la machine collective. Nous ne valons que le service que nous pouvons offrir à l'ensemble.

Et les plus faibles, les moins aptes, les indésirables? Débarrassez-vous d'eux. Ils ne valent pas l'argent qu'il faut dépenser pour les garder. Ils nous entraînent vers le bas en tant qu'espèce. Nous devons sauvegarder le bien utilitaire. « Il faut établir un équilibre », vous savez.

Prônant ouvertement le génocide brutal des enfants handicapés afin d’économiser de l'argent, le Conseiller Brewer est un véritable visionnaire.

Joseph Staline serait fier.

Mao Zedong serait fier.

Adolf Hitler serait fier.

Margaret Sanger serait fière.

Kermit Gosnell se porterait volontaire pour aider.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire