M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Petite conversation sur l'avortement

(Photo : Juanedc sur flickr.com, licence creative commons)

J'aimerais avoir vos réactions sur ce constat :

Le nombre de services pour des actes d'interruptions volontaires de grossesse et les montants facturés par les médecins pour la région de Chaudière-Appalaches pour la période de 2008 à 2012.

>> en 2008 : 831 services --montant 102,672$
>> en 2012 : 677 services --montant 101,348$

>> Comment prenez-vous cette nouvelle?

Réponse:

        Comme disait mon professeur de philosophie préféré:
        «Ça dépend»!

Ça dépend de ce qui est tué par un avortement.

Si une grossesse n'est qu'un tas de cellules désorganisé, comme un cancer, alors on se fiche du montant que ça coûte. Moi, ma pauvre soeur aînée est décédée d'un cancer du cerveau il y a quelques années. Si ma famille avait pu payer 101 348$ pour une opération pour lui sauver la vie (ou même 102 672$), nous aurions tous joyeusement fait tous les sacrifices nécessaires pour lui payer cette opération.

D'un autre côté, si une grossesse est un bébé (il y a des gens comme ça qui prétendent que les bébés n'arrivent pas par les cigognes, mais bien par
les femmes enceintes), alors tuer une personne humaine innocente est un crime, et on se fiche bien du montant que ça coûte aussi. Aucune personne humaine innocente ne devrait se faire assassiner.

Alors, qu'y a-t-il à l'intérieur d'une femme enceinte?
Allez demander à la Cour suprême du Canada: elle dit que même un bébé qui respire et gigote, mais dont le pied gauche est encore dans le vagin de sa mère, n'est pas (je répète: «n'est pas»!) une personne humaine, et donc on peut le tuer si on veut !

En ce moment au Canada, n'importe qui peut tuer n'importe quel enfant à naître pour n'importe quelle raison, de la conception jusqu'à temps que tout l'enfant ait quitté le canal de la naissance.

>> Est ce que le bilan est satisfaisant pour vous ?

Voir la réponse ci-haut.

>> Devrait-il avoir encore moins d'avortements ?

Combien d'enfants devraient mourir de faim en Afrique?
Combien de chrétiens devraient être massacrés en Syrie?
Combien de Québécois devraient mourir dans des accidents d'auto à cause de conducteurs en état d'ébriété?

La réponse à toutes ces questions: ZÉRO.

Même chose pour les avortements. Chaque avortement est un crime abominable. Chaque avortement est de trop.

>> Si oui, de quelle façon pourrait-on s'y prendre.

Première Étape: Arrêter la censure faite par les médias.

Si les Canadiens savaient quelle est la loi sur l'avortement en ce moment au Canada, et si les Canadiens voyaient des photos de ce qui sort d'une femme enceinte après un avortement, et si les Canadiens voyaient les statistiques sur qui se fait avorter (pas des petites filles de 13 ans violées par leur père, mais bien des femmes adultes et pas pauvres du tout), l'opinion publique changerait rapidement.

Au plaisir,

Stefan Jetchick, pour www.proviequebec.ca

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire