M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Pauline Marois et Véronique Hivon du Parti Québécois veulent clairement faire passer l'euthanasie avant les soins palliatifs...

Sur le site de Radio-Canada du 6 mai 2013:

 

(Véronique Hivon et Pauline Marois et Stéphane Bédard du Parti Québécois)

 

À l'heure où son gouvernement aspire à l'équilibre budgétaire, la première ministre du Québec a annoncé, devant un parterre de centaines de travailleurs du milieu des soins palliatifs, un investissement récurrent de 15 millions de dollars en soins palliatifs.

« Nous allons concrétiser ce que je vous ai dit, qui était une priorité pour mon gouvernement. Les Québécois qui m'entendent aujourd'hui savent que ce n'est pas dans un contexte très facile, car nous tentons de gérer les finances publiques avec beaucoup de rigueur. Le geste d'aujourd'hui est un grand pas en avant et traduit notre sincère volonté d'agir dans un esprit de compassion », a affirmé Mme Marois.
 
De cette somme, 11 millions de dollars seront directement consacrés aux soins à domicile, ce qui comprend le financement de projets spéciaux et la formation des personnes soignantes. Les quatre millions de dollars restants permettront de financer des « lits dédiés » dans maisons de soins palliatifs, des centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou des centres hospitaliers.
 
Le gouvernement souhaite un effet immédiat, annonçant déjà qu'une partie de cet investissement sera versée dans les prochaines semaines à travers tout le réseau des centres de santé et des services sociaux (CSSS), de sorte que leur offre s'en trouvera améliorée.
 
L'annonce n'était pas pour déplaire à l'audience rassemblée au Palais des congrès de Montréal.
 
« C'est le temps de sortir les projets que vous aviez laissés dans les tiroirs. On va s'en occuper, nous, de ces millions-là », a lancé la présidente du Réseau des soins palliatifs du Québec (RSPQ), Alberte Déry.
 
« J'ai travaillé fort pour que ces 15 millions de dollars soient récurrents, et ça ne comble pas tous les besoins, mais notre objectif est de travailler sur trois ans pour combler les besoins et pouvoir dégager l'ensemble des sommes nécessaires », a mentionné la ministre déléguée aux Services sociaux, Véronique Hivon, qui a également assuré la coprésidence de la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité. (...)
 
Le journal Le Devoir du 6 mai 2013 mentionne que :
 
L’Association québécoise des retraité(e) s des secteurs public et parapublic (AQRP) a bien accueilli l’annonce, mais elle estime que la somme de 4 millions pour les nouveaux lits est « insuffisante ». « Cela représente environ le tiers du financement requis pour créer les 200 nouveaux lits que nous avons réclamés durant la dernière campagne électorale », a affirmé dans un communiqué la présidente de l’AQRP, Lyne Parent.
 
 
Le journal Le Devoir, relate dans un premier article du 5 mai, qu'effectivement, le réseau ne sera complet que dans trois ans. Puis, n'en parle plus dans un deuxième article...
 
Ce détail est plus qu'embarassant pour le Parti Québécois. Il est la preuve que le gouvernement fait passer l'euthanasie (projet de loi cet été) avant les soins palliatifs et que des patients qui n'auront pas accès aux soins palliatifs et au soulagement qu'ils procurent, pourront demander l'euthanasie pour « soulager » leurs douleurs...

Si vraiment le gouvernement veut faire preuve d'un minimum de cohérence, alors il ne parlera plus d'euthanasie, pardon, de «mourir dans la dignité» avant trois ans, attendant que tout le réseau de soins palliatifs soit mis en place... 

Mais ce réseau qu'il pourrait instituer en mettant les fonds dès cette année, car beaucoup de gens mourront d'ici trois ans, des personnes qui ont le DROIT de mourir avec des soins de fin de vie de qualité, il ne le mettra en place que dans quelques années... Le temps d'euthanasier ceux qui l'auront demandé, parce qu'ils auront souffert de ne pas avoir été soulagés, même si les connaissances médicales et psychologiques pour le faire existaient...

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire