M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Par manque de place en unité de soins palliatifs, il meurt dans un local de rangement...

Sur le site du Journal de Montréal du 25 septembre 2014, cette mort indigne à l'hôpital Sainte-Croix de Drummondville :

(Photo : olybrius sur wikimédia.org, sans copyright)

 

 

 

L'octogénaire a passé les 24 dernières heures de sa vie dans un local de rangement du 7e étage de l'hôpital. Un local où l'on range des couches, des pansements, des bouteilles stérilisées, des supports à sérum, etc.

La famille a été témoin d'un va-et-vient constant. M. Roy aurait été conscient de l'endroit où il se trouvait.

Marcel Roy est décédé avant d'être transféré dans une chambre en soins palliatifs. Le personnel savait que ses heures étaient comptées puisque la famille avait été appelée pour lui faire ses adieux.

Les soins palliatifs sont trop coûteux pour être une priorité pour le gouvernement. Par contre, l'euthanasie...

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire