M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Nouvelles dénonciations de Lise Ravary et Denise Bombardier des Québécois s'achetant des bébés fabriqués en Inde...

Sur le site du Journal de Montréal du 30 avril 2014, l'article de Denise Bombardier « Bébés québécois fabriqués en Inde » dont voici un extrait :

(Photo : Asclepias sur wikimedia.org, licence creative commons)

 

 

 

 ils placent des embryons dans l’utérus de deux ou trois mères porteuses, des couveuses à vrai dire, qui vivent toute leur grossesse dans des centres réservés à cette fin. (...)

Il arrive que toutes les femmes qui ont reçu ces embryons tombent enceintes, auquel cas l’on en avortera une ou deux selon le désir des « clients » d’avoir un ou deux enfants.

De l'esclavage « patenté » au Québec.

Et l'article de Lise Ravary « Qui se tait consent » dont voici un extrait :

Coût de l’opération? Environ 70 000 $ US. La mère porteuse reçoit 4000 $. L’histoire ne dit pas combien sont payées celles qui doivent avorter.

En janvier 2013, le gouvernement indien a interdit le recours aux mères porteuses pour les couples homosexuels, mais la loi, dit-on, est facilement contournée.

(...)

Comme le soulignait le propriétaire d’une agence de Boston qui organise ces voyages au magazine français Le Nouvel Observateur : «Avec 250 millions de pauvres, l’Inde offre un vivier illimité de femmes.» Sans compter toutes celles qui se font bourrer d’hormones pour produire les ovules utilisés par ces cliniques. 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire