M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Née en prison et ayant échappé à l'avortement, elle défend les jeunes en difficulté

Par Susanna Rose de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

LaTonya_500_333_55.JPGS'il y a bien une chose qui passionne LaTonya Gates Boston, c'est donner aux enfants défavorisés la même attention et la même communauté qu'elle a reçues lorsqu'elle était enfant. Elle pousse ardemment les jeunes avec lesquels elle travaille dans son activité parascolaire à croire que quels que soient les défis qu'ils rencontrent, il leur est possible de vaincre l'adversité. Il est possible de réussir.

Elle le savait.

LaTonya est née dans une prison d'État à Rome, en Géorgie, en 1972. Sa mère était une dépendante à l'héroïne incarcérée pour ce fait quand elle accoucha de sa fille. Elle avait auparavant avorté d'un précédent bébé quand elle se retrouva enceinte encore une fois.

Elle était préparée à avorter de nouveau car elle était enceinte d'un homme qui n'était pas son mari. Puis elle entendit une voix lui parler des ténèbres de sa situation et lui dire : «ne tue pas ce bébé. Ce bébé fera des choses spéciales».


Quand la mère de LaTonya parla à sa grand-mère de ce qu'elle avait entendu, il n'y avait aucun doute dans l'esprit de la grand-mère qu'elle devrait choisir la vie pour son enfant. C'est ainsi que la vie de LaTonya fut épargnée et que sa mère lui dit plus tard «tu fus un cadeau pour moi».

LaTonya est née en tant que bébé héroïne à cause de la dépendance de sa mère, endurant les souffrances d'un dépendant en sevrage. Elle est rentrée de l'hôpital avec sa grand-mère qui vivait dans un quartier d'Atlanta appelé Decatur.

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

«Ma grand-mère acceptait quiconque venait à elle», dit LaTonya. Son amour était contagieux et elle s'évertuait à prendre soin des gens. «Elle pourvoyait à nos besoins et nous ne savions même pas que nous étions pauvres.»

Parce que sa tante et sa grand-mère avait sa garde alternée, LaTonya alla vivre chez sa tante un moment. Quand elle eut cinq ans, elle retourna chez sa grand-mère. C'était une période d'insouciance pour LaTonya, mais cela ne dura pas longtemps.

En première année de primaire, son innocence fut tragiquement troublée quand elle se fit molester par un de ses cousins, plus âgé. Cela perdura jusqu'à sa quatrième année. Finalement, elle eut le courage de dénoncer l'abus et témoigner contre son cousin devant une cour. «Je savais que la vérité devait être révélée».

L'abus lui laissa des cicatrices et sa guérison émotionnelle fut un lent et difficile processus. Au lycée, LaTonya fut expulsée de tous les lycées du comté de Dekalb et essaya de se suicider à plusieurs reprises. À sa dixième année (seconde), elle accoucha de son fils Anthony.

Quand Anthony était un jeune garçon, son père fit le choix tragique de se suicider. La dépression avait eu raison de sa famille et son grand-père, ainsi que son arrière-grand-père s'étaient tous deux suicidés. Anthony se retrouvait donc sans figure paternelle dans sa vie.

Suite aux souffrances qu'elle a endurées, la scolarité de LaTonya aurait pu dérailler. Mais Dieu est miséricordieusement intervenu. Les communautés à l'école, une organisation dévouée à maintenir les enfants à l'école, l'a aidée à s'inscrire dans un programme d'apprentissage alternatif. C'est ainsi qu'elle a pu entrer à l'académie de St. Luke et qu'elle a obtenu son diplôme à 18 ans. À 19 ans, elle rencontre Lorenzo et accouche de sa première fille, Larenzia.

LaTonya travailla dur pour éloigner ses enfants et elle-même du cercle destructif de la drogue, de la prison et de la pauvreté dans leur communauté. Après le lycée, elle obtint son diplôme d'associé en commerce et commença à travailler pour la Croix Rouge américaine en tant que journaliste des ressources humaines. Elle suivit ensuite des cours à la Kennesaw State University et obtint un doctorat /maîtrise en Ressources Humaines.

En tant que jeune mère, LaTonya entendit parler de l'académie de jeunesse d'Atlanta (AYA) et ses deux enfants furent acceptés au programme. Elle devint la présidente PTA et on lui demanda de diriger les programmes de l'après-midi à AYA. A la fin de l'année, 89 jeunes étaient régulièrement inscrits. LaTonya excellait de plus en plus dans la direction des programmes parascolaires.

C'est à AYA que LaTonya rencontra Chuck Johnson, un homme qui aida à l'implantation de plusieurs établissements académiques dans la région d'Atlanta. C'était lui le directeur exécutif d'AYA et avec sa femme JoElyn, il devint une source de support et d'encouragement pour LaTonya et son mari Carlos qu'elle a épousé en 2006. Johnson devint un grand-père pour ses enfants et prit plaisir à les voir prospérer. Il aida Anthony à intégrer la Whitfield Academy pendant ses années de lycée.

Après le lycée, Anthony poursuivit ses études à Morehouse College où il travaille actuellement à l'obtention de son diplôme en comptabilité commerciale. Larenzia a récemment terminé sa première année à la Mississipi Valley State University et se spécialise en communication de masse. En faisant un bilan sur l'influence des Johnson dans sa vie, LaTonya conseille de «s'entourer de personnes qui croient en nous».

Après quatre années à AYA, on demanda à LaTonya de diriger un programme parascolaire au Centre D'Aventure Walton à Atlanta. C'était un programme d'un an, programme d'enrichissement chrétien pour les enfants de la communauté Walton. Au début, cette invitation la surprit car elle n'avait jamais envisagé de quitter AYA. Mais elle sentit que Dieu la dirigeait vers Walton. En sept ans, les enfants sont devenus comme ses propres enfants et son centre a reçu des honneurs officiels en tant que centre d'aventure 2014.

«Les gens ressentent tellement d'amour au centre d'aventure, je me sens responsable de donner l'amour que j'ai reçu», dit-elle.

LaTonya est maintenant excitée à l'idée de commencer Paradise Atlanta Westside (PAW), un programme parascolaire dans le quartier de Grove Park. Le programme insistera sur l'enrichissement physique, émotionnel, intellectuel et spirituel des enfants dans un environnement sain et chrétien. Par son passé, LaTonya comprend les défis rencontrés par les enfants de ce quartier défavorisé et désire se battre pour eux.

En pensant à sa vie et là où Dieu l'a amenée, LaTonya affirme qu'elle ne se sent «pas digne, mais Il l'a préparée pour cela».

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire