M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Dylan est né à 6 mois de grossesse et ne pesait que 13oz (369g). Maintenant il fête son premier anniversaire

dylan-franklin.jpgDylan Franklin et son père Dedrick Fraklin.

Par Kelli (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Dylan Franklin est né à six mois de grossesse et ne pesait que treize onces (369g).

À un âge aussi prématuré, les bébés ont souvent de la difficulté à respirer par eux-mêmes. Mais Dedrick et Paige Franklin de Memphis, dans le Tennessee, se rappellent distinctement de la manière dont leur fils a crié. « C'était le plus faible petit cri. Je ne m'attendais pas à l'entendre crier, mais il a crié » a déclaré sa mère à une chaîne d'informations locale, WREG de Memphis.

6-month-24-week-fetus.jpg
Enfant à naître à six mois de grossesse.

Le père de Dylan, Dedrick, a déclaré à WREG : « Beaucoup de gens ne donnent pas une chance à un bébé de sa taille, surtout à cause du fait qu’il était si petit et que les médecins nous ont dit qu'il allait mourir ».

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Le père de Dylan, malheureusement, a raison. Dans certains endroits, les bébés nés très tôt - surtout ceux nés avant 23 semaines et 6 jours - reçoivent peu d'aide au-delà des soins palliatifs, sans mesures supplémentaires pour tenter de sauver leur vie. Chose encore plus tragique, les bébés du même âge que Dylan peuvent encore être légalement avortés aux États-Unis. Alors que l'industrie de l'avortement affirme que les enfants à cet âge gestationnel et plus vieux ne sont avortés que dans des circonstances extrêmes (par exemple, pour sauver la vie de la mère ou à cause d'une anomalie mortelle pour le fœtus), la réalité est que les avortements tardifs se passent bien après le début de l'âge de la viabilité, et ils sont commis pour n’importe quelles raisons.

Selon  Kristi Burton Brown de Live Action News :

Une étude médicale de mai 2015, publiée dans le New England Journal of Medicine (Journal de médecine de Nouvelle-Angleterre), rapporte qu'environ 25% des bébés nés à 22 semaines de gestation survivent, s’ils sont « activement traités dans un hôpital ». Même sans traitement supplémentaire, un petit nombre de ces bébés survivent. Une étude de septembre 2015, publiée dans le Journal of the American Medical Association (Journal de l’association médicale américaine), a révélé que les taux de survie des bébés à 23 semaines de gestation ont monté jusqu’à 33% ; à 24 semaines, le taux de survie est de 65%.

L'étude de NEJM a révélé que le traitement actif fait une différence sur le taux de survie de ces bébés prématurés, mais que tous les bébés prématurés ne reçoivent pas ce traitement :

Seulement 22% des bébés de 22 semaines ont reçu un traitement de sauvetage, contre 72% des enfants de 23 semaines et 97% des bébés de 24 semaines, selon l'étude.

Heureusement, le petit Dylan a reçu une aide médicale, même si son père dit : « Personne ne pensait qu’il survivrait ». Dylan a eu du mal à respirer de façon indépendante au début, et ses parents ont été prévenus qu’il pourrait ne pas passer la nuit. Mais une nuit a suivi la première, et une autre. Son père a déclaré à WREG: « Parfois, j'avais envie d'abandonner, mais j'ai dit que tant qu'il se battrait je devrais continuer à me battre à ses côtés ».

dylan-franklin-2.JPG

Maintenant Dylan fête son premier anniversaire. Ses parents disent qu’il les fait rire chaque jour.

Bien que les médecins se fussent attendu à ce que Dylan eût des retards, il appert qu’il se développe normalement. « Il peut voir, il peut entendre et il va bien. Il pèse maintenant 14lb (6,350kg), rapporte WREG ».

Publicité



Laissez un commentaire