M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

671 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Personnel avorteur adopté: "Mettre un fœtus de 26 semaines dans un sachet est difficile"

 abortionclinic9.jpg

Par Sarah Terzo de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Le 12 novembre 2015 -- Cette note provient d'un membre du personnel d'un centre d'avortement, ayant été elle-même adoptée. Son établissement a récemment commencé à avorter après la 26ème semaine :

Cela fait quelques jours que c'est devenu vraiment extrêmement pénible... Je ne sais pas ce qui rend cela si difficile à 26 semaines plutôt qu'à 13. Je ne sais pas pourquoi tenir ce corps inerte est devenu à ce point dur...

×

Campagne de financement été 2017

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

671 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie

En ce qui me concerne, il y a de fortes probabilités d'une culpabilité cachée, et que je ne veux pas reconnaître au sujet de mon adoption. Ça aurait pu être moi. Vous savez, si ma mère naturelle avait eu accès à l'avortement, cela aurait pu facilement en être de même pour moi. Et quand, vous savez, je place les pieds par dessus la tête à l'intérieur du sac, j'ai un éclair "et si ça avait été moi", moi qui pense que ce que je fais est nécessaire et bénéfique. Elle a dû avoir le choix de faire ça, et en tant que personne croyante, je pense que ces choses n'arrivent pas sans raison.

C'est beaucoup plus difficile quand vous voyez le visage d'un enfant de vingt-six semaines.

Le fœtus dont elle parle a une semaine de plus que celui ci-dessous.

26_weeks_491_360_55.jpg

SOURCE: Wendy Simonds Le travail d'avortement: Idéologie et pratique dans une clinique féministe. (New Brunswick, NJ: Rutgers University Press, 1996) 84

Réédité avec la permission de LiveActionNews.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

671 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire