M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Messieurs, serez-vous condamnés à recourir à votre tour à la panoplie contraceptive ?

couple.jpg(Photo : mrhayata sur flickr.com, licence creative commons)

À l’heure où, au Québec, un débat de société est réclamé, suite à une importante remise en question du harcèlement sexuel masculin, il m’apparaît fort étrange et décevant de lire sous la plume de M. Daniel Caillas, dans le Journal Métro du 18 novembre 2014, sous le titre : La contraception de demain, ces mots : « Et surprise, ce sont les hommes qui seront les principaux protagonistes de la contraception du futur ».

Il semble que le jour approche où l’homme ne sera plus limité au condom et à la vasectomie pour prévenir la grossesse chez sa partenaire. Dorénavant, les hommes auront d’autres choix : pilules, vaccins ou injections. Avouons-le, cela soulagera peut-être les femmes aux prises avec les nombreux et graves dommages collatéraux de la contraception.

Face à cette nouveauté qui fait la nouvelle, je réagis spontanément : Quel mépris flagrant de l’écologie humaine ! Et quel mépris incontestable et de l’homme et de la femme, pourtant capables de progresser ensemble sur le chemin de l’humanisation sans recourir à la contraception ou à la dépendance médicale !

Il est vrai que devenir des êtres autonomes affectivement et sexuellement ne va pas de soi. Cela est pourtant possible si on s’éduque au processus continu de l’intégration de l’amour et de la sexualité (respectueux du don de la fertilité cyclique chez la femme et de la fertilité permanente chez l’homme). C’est ce que j’ai constaté personnellement pendant dix ans, alors que j’enseignais en milieu collégial le cours complémentaire : Fécondité, santé, autonomie.

Hélas, on a tout fait pour faire disparaître mon cours, pourtant fort apprécié de mes élèves, parce que, selon plusieurs, il les amenait à reconstruire leur être affectif et sexuel. Ce cours dérangeait des collègues ayant opté pour la mentalité contraceptive et abortive. Il fut donc éliminé aux dépens de la jeunesse appelée à se connaître en vérité, à se respecter et à se préparer à réussir leur projet couple-famille !

Messieurs, jeunes et moins jeunes, en ce moment où s’impose la reconstruction de notre société au plan affectif et sexuel, je vous présente trois propositions :
 Résistez à la panoplie contraceptive contraire au bien-être de l’homme et de la femme.
 Prenez le temps de découvrir le véritable sens de l’écologie humaine qui prévient la mutilation et la dénaturation de toute personne.
 Acceptez avec courage et joie l’appel à transmettre généreusement et sagement la vie à des enfants et à bien les éduquer.

Puissiez-vous prendre le temps de réfléchir sur le bien-fondé de ces propositions pour le présent et surtout pour l’avenir de notre société.

Solange Lefebvre-Pageau

Solange Lefebvre-Pageau, M. Sc., infirmière à la retraite
Fondatrice et directrice
Centre international de recherche et d’éducation familiale
209-3500, av. Benny, Montréal, QC H4B 2R8
514.342.0695 info@ciref.ca www.ciref.ca

 

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire