M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2641 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Lettre à une femme enceinte en difficulté

Tu es dans une angoisse profonde parce que le père de ton enfant ne te supporte pas ou pire encore, tient à ce que tu avortes. Peut-être ta famille te pousse à te débarrasser de ce poids constant. Il y a mille autres raisons qui t’incitent à faire ce choix.

Laisse-moi te parler quelques instants.

On te dira bientôt que l’enfant à naître est une crevette, qu’il n’existe pas encore, qu’il ne peut ressentir la douleur… Tu sais bien que c’est faux. Si tu essaies de te convaincre de la véracité de leurs arguments, tu commences un processus de déni, tu renies tes sentiments propres et ta raison face à cet enfant qui est là, peu importe la façon dont tu envisages le problème.

Du déni, si tu te fais avorter, tu passeras peut-être à l’agressivité envers ceux qui, par le rappel de cet enfant en toi, te replongent constamment dans cette douleur que tu cherches à écarter, celle de ton cœur se souvenant de ton enfant, tué avec ton consentement. La plus grande des douleurs…

Si tu t’es fait avorter déjà, tu as besoin d’aide pour ne pas t’enfoncer toi-même dans la culpabilité et l’auto-punition. Demande de l’aide psychologique et spirituelle, parle autour de toi, ne laisse pas le silence t’étouffer.

Il n’y a rien de plus douloureux que d’avoir laissé mourir son enfant… Alors que tu aurais tellement voulu que quelqu’un ait véritablement compassion de toi et t’aide vraiment. On t’a poussée à l’avortement, on est resté indifférent. Appelle à l’aide… Je te mets les références de quelques organismes d’aide qui sauront te comprendre, te soutenir et peut-être un jour pourras-tu même accompagner d’autres femmes ayant subi les mêmes blessures. Peut-être pourras-tu un jour travailler à ce que personne ne vive ce que tu as vécu, que toujours l’enfant soit accueilli pour lui-même, aimé d’une façon ou d’une autre, gardé, donné ou confié en adoption. Tant de couples stériles désirent aimer un enfant.

Ne désespère pas, le soleil reviendra.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2641 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire