M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016

noel-v1.JPGMerci de nous aider avec un don spécial en ce temps de Noël, où nous célébrons la naissance de notre Sauveur. Notre objectif est de 5 000$. Merci de votre précieuse collaboration.

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

2450 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Lettre de dénonciation de la communauté LGBT par un membre de la communauté

Sur le site du Journal Métro du 12 novembre 2013 :

« (...) Inquiet de voir la montée de ce qu’il qualifie d’«homonationalisme», un lecteur désirant demeurer anonyme m’a écrit la lettre qui suit. Je voulais la publier ici parce qu’elle contient une importante mise en garde à ceux qui seraient tentés d’adhérer à cette idée selon laquelle «l’espace public doit être ouvert à la diversité sexuelle, mais fermé à la diversité religieuse». »

« Le visage gai de la haine

Le débat sur le projet de charte des valeurs a malheureusement donné un espace de légitimité et un auditoire à l’expression d’une haine envers, entre autres, les musulmans. Les milieux gais québécois n’ont pas échappé aux dérives récentes, comme le montre le groupe Facebook «LGBT pour la laïcité», créé par M. André Gagnon, éditeur de magazines gais.

Depuis sa création, le nombre de membres augmente chaque jour et parmi eux, on retrouve certaines personnalités influentes du milieu, qui proviennent des secteurs communautaires, universitaires et médiatiques. Ce groupe diffuse, presque quotidiennement, des propos haineux sur les musulmans, y allant de généralisations abusives, de procès d’intention et de propagation de faux témoignages et pseudo-documentaires trouvés sur YouTube. Les affirmations insidieuses et fallacieuses sur l’islamisation des pays occidentaux et sur la violence qui serait inhérente à l’islam y sont courantes. Paradoxalement, les membres du groupe ont régulièrement recours à des discours qui proviennent de commentateurs d’extrême-droite états-uniens et européens.

Malheureusement, il s’agit là d’une percée, au Québec, de discours «homonationalistes» déjà bien présents dans certains pays, tels que les Pays-Bas, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et les États-Unis. Dans le cadre de ces discours tenus par des leaders des «communautés LGBT», les personnes immigrantes (en particulier les musulmans) sont châtiées et exclues des frontières de la nation, puisque jugées essentiellement et irrémédiablement conservatrices, sexistes, homophobes, bref «non-assimilables» à «nos valeurs» modernes et progressistes. Par ces discours, les «communautés LGBT» s’associent aux discours et politiques culturalistes anti-immigration promus par des politiciens populistes. Le tout participe par ailleurs à une banalisation du racisme. Plutôt paradoxal pour des personnes LGBT qui aiment se revendiquer du progressisme…

Le plus troublant est qu’en public, aucun leader de la «communauté LGBT» ne critique les propos de M. Gagnon et de ses acolytes pour ce qu’ils sont : des propos racistes, xénophobes, islamophobes et même sexistes. Pourtant, pour qui s’intéresse à la prise de parole publique de la «communauté LGBT» québécoise sur cet enjeu, André Gagnon est actuellement le principal et presque l’unique porte-parole. Pourquoi un tel silence?

Ceci met en évidence une tendance bien plus large dans ce milieux : le rejet de toute critique, qu’elle soit interne ou externe. (...)

Cette attitude est vraiment dérangeante. D’une part, ce milieu n’hésite pas à condamner ce qu’il juge comme des actes homophobes dans la société (en faisant des généralisations et en évacuant les nuances possibles entre ce qui relève véritablement de l’homophobie et ce qui relève davantage de la méconnaissance et de préjugés hétéronormatifs dépourvus de mauvaises intentions). On condamne ainsi prestement des publicités insignifiantes de pâtes alimentaires ou d’une pharmacie. Mais d’autre part, ce milieu reste muet lorsque vient le temps de condamner des propos racistes en son sein.

Les raisons de ce silence peuvent être multiples. (...)

Quelle que soit la raison, leur silence manifeste soit un assentiment, soit une profonde lâcheté politique et une vision corporatiste de la justice sociale. Ils veulent faire valoir leurs droits, mais ne se préoccupent guère de respecter les droits des autres. Dans d’autres pays, plusieurs militants et intellectuels LGBT ont ouvertement condamné une telle attitude qui ignore les autres problèmes sociaux, mais au Québec, en public, on se tait.

(...)»

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2450 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire